webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview Nicolas Leroux - Overhead


"Il faut tout faire soi-même comme s'il s'agissait d'une peinture, de la toile vierge au cadre final"

Cette semaine, nous proposons une vente privée très spéciale sur notre plate-forme VPMusic, en effet vous pourrez trouver le nouvel album d'Overhead à 6€ seulement, jusqu'à dimanche inclus uniquement. Pour tous les fans et tous ceux qui ne connaissent pas encore ce projet pop-rock décomplexé, Sylvain vous propose une interview qui vous permettra de vous plonger au cœur de l'univers DIY de son unique membre Nicolas Leroux.

 


Interview de Nicolas Leroux Overhead

 

 

 

Sylvain : Alors, 10 ans depuis le premier album d’Overhead. Qu’est ce que tu as fait tout ce temps ?

 

N.L. :(rires) En 2005, après la sortie de « No Time Between », mon ami Alexandre Varlet m’a demandé de réaliser son nouvel album. Alors en pleine réflexion sur ma situation et celle d'autres artistes sans contrat, je me suis décidé à construire un studio d'enregistrement chez moi (ndr : Mulholland Drive studio), en pleine campagne et par mes propres moyens.

 

Justement, comment passe-t-on du statut d’artiste qui fait parler de lui à concepteur et ingénieur de son propre studio ?

 

Avec beaucoup de temps et pas mal de boulot... J’ai commencé sa construction il y a presque 7 ans et je commence à peine à être satisfait. Mais le principal atout de cette démarche est de mener un projet sans pression extérieure, artistique ou financière...  Donc de prendre le temps qu'il faut... Mais si je ne cours pas après la célébrité, j’ai quand même l’intention qu’on parle au moins de ce disque !!!

 

Combien de temps te faut-il pour finir un album en général ?

 

C’est assez variable et dépend de ce que je dois faire en parallèle. Ça a commencé d’abord par deux albums d'Alexandre Varlet « Ciel de Fête » en 2006 et  « Soleil Noir » en 2007... En 2008, ce fut mon tour de finaliser un premier projet solo : The Fugitive Kind « Stone Age »... Puis en 2010, le troisième album éponyme de Landscape fut également achevé... D'autres projets y ont également vu le jour, comme le premier album de Colormatic à paraître...

 

Et pour Overhead, comment t’y prends-tu ?

 

Entre 2010 et 2012, j’ai écrit, composé, interprété, enregistré et mixé toutes les chansons de "Death by Monkeys », le 3ème album d' Overhead... Conscient des défauts, qualités et contraintes liés à ce processus, je me suis forcé à inventer un langage musical dans les limites de mes capacités, humblement, comme un peintre devant les outils à sa disposition.

 

Comment fais-tu pour assumer tous ces rôles en même temps ? Ça frise la mégalomanie ou le flip de déléguer, non ?

 

Le processus de création est simple : il faut tout faire soi-même comme s'il s'agissait d'une peinture, de la toile vierge au cadre final. Et pour tout ce qui est vraiment pointu, je n’hésite pas à faire appel à des spécialistes, comme Chab pour le mastering par exemple, qui est juste le meilleur en France pour moi...

 

 

Pour la scène, tu vas faire appel à tes anciens camarades du groupe ?

 

Ce n’est pas impossible mais pour l’instant pas prévu. En fait, j'ai fait le choix d'une formule scénique en trio, allant vers l’essentiel, en invitant Antoine Pasqualini (Arch Woodman, Botibol, Luxe) et Benoit Guivarch (Carp, Luxe) à rejoindre le groupe.

Cette formule reprend parfaitement l'esprit simple, sensible et brut du disque.

 

Jouez-vous uniquement les titres de « Death by Monkeys » ou peut-on espérer entendre de nouvelles versions de chansons plus anciennes ?

 

En fait, il y a principalement les chansons du nouvel album mais on s’est amusé à adapter quelques titres phares du répertoire, surtout du 2e... Et il y a bien sûr quelques surprises...

 

Parlons un peu des textes, si tu veux bien. Comment se passe l’écriture et quels sont les thèmes abordés sur ce dernier opus ?

 

Avant d’écrire, je sais de quoi va parler la chanson. Pour l’instant, je fais toujours la musique d’abord... Elle me donne la direction à prendre sur le texte. A l’inverse, il y a un texte du EP « Waiting For the Flood » dont j’ai écrit le texte avant la musique... Les thèmes abordés dans cet album sont les reflets de mes propres peurs et craintes concernant notre société. Il est également question de réflexions sous forme de dialogues vécus ou imaginaires avec mes enfants, à propos de la religion mais aussi de l’humanité ou du Cosmos... Toutes ces idées sont d’ailleurs parfaitement illustrées par le travail du génial Yann Orhan qui a réalisé les photos et l'artwork de ces disques.

 

Et pourquoi ce titre « Death by Monkeys » ?

 

Parce qu’il n’y a pas que la musique dans la vie. Que j’ai des enfants et que j’adore les films de Pixar. Ecoute bien le son d’intro, ca devrait te mettre sur la voie...

 

 

Retrouvez la vente privée Overhead sur VPMusic jusqu'au dimanche 30 septembre inclus :

 

VPMusic Death By Monkeys Overhead

 

 

 



* champ requis


Ouverture de la nouvelle section merchandising ! Interview Greg de VS-Webzine >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview Nicolas Leroux - Overhead
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/145/interview-nicolas-leroux-overhead A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/145/interview-nicolas-leroux-overhead a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

171184 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86255 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66175 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53091 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46156 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...
Pressage CD Pochette Carton Accéder au produit
Pressage CD Pochette Carton

Découvrez un large choix d'options pour votre Pressage CD !

Lire la suite...

Partager cet article

X
Interview Nicolas Leroux - Overhead
"Il faut tout faire soi-même comme s'il s'agissait d'une peinture, de la toile vierge au cadre final"