webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview Amaury Blanc – Radio Metal


"Nous sommes des passionnés et nos auditeurs se reconnaissent dans cette passion"

Cette semaine nous rencontrons Amaury Blanc, passionné de metal et de musiques extrêmes, il a créé en 2007 la webradio RadioMetal.com. Il nous parle de son parcours, de son projet et donne quelques conseils bien sentis pour la promotion des groupes. Si le monde des webradios est encore obscur à vos yeux, cette interview est pour vous !

 

interview radio metal

 

 

 

Avant de commencer, voici un lien pour écouter Radio Metal en lisant l'interview !

 

-Bonjour Amaury, tu peux te présenter à nos lecteurs ?

 

Bonjour à tous !

 

Eh bien avec plaisir pour la petite présentation. Je m'appelle Amaury Blanc et la communauté métal me connaît probablement par le site de Radio Metal où j'officie parfois sous le pseudonyme de Docteur Metal (ou "Doc" pour ceux qui préfèrent les diminutifs !). J'ai actuellement 27 ans. Après avoir obtenu mon Bac L à 19 ans j'ai effectué à l'Université Lyon III mes deux licences d'Histoire et Science Politique. Rentré à la Fac en octobre 2004, je déposais en parallèle la marque Radio Metal puis les statuts de l'entreprise Radio Metal début 2007.

 

Le 1er mars 2007, le forum de Radio Metal était ouvert et le 1er avril 2007 l'antenne de Radio Metal démarrait avec le morceau "Man Of Golden Words" de Mother Love Bone dont les paroles et la musique résument ce projet. J'étais seul au micro et l'équipe de Radio Metal était en train de se constituer. Bien évidemment, encore aujourd'hui ma plus belle victoire est de travailler avec des gens que j'apprécie et qui ont tous sacrifié énormément de choses pour que ce projet puisse se développer.

 

 

-Tu es le créateur de Radio Metal, on s'en doute déjà un peu avec un nom aussi explicite, mais tu peux nous parler du concept ?

 

Le concept est simple : Radio Metal est à la base une webradio et ne diffuse pas en FM. Il faut dire qu'on s'en fiche un peu, même si ça restera un objectif de développement, car on croit à 100% au web et aux possibilités qu'il donne de créer et de se développer à l'international. Disponible à l’écoute sur le site Radiometal.com, sur iTunes, sur la Freebox, via applications mobiles, etc. notre antenne nous permet de proposer au public metal une playlist de plus de 40 000 morceaux, avec un peu plus de 1 000 artistes représentés, alors que les stations musicales FM françaises ont une base qui tourne continuellement autour de quelques centaines de morceaux par an... et je dois voir large ! C'est pour cette raison que les mêmes artistes et les mêmes titres passent continuellement sur les radios – surtout sur les radios généralistes et grand public - et que la diversité en FM est valable pour de nombreux genres musicaux mais pas pour le metal / hard rock qui remplit pourtant les stades. Étonnant n'est-ce pas ?

 

Pour revenir à la question, Radiometal.com est aujourd'hui un média dont l'activité économique repose à 100% sur le site. On est devenu en quelque sorte un double média puisque la partie éditoriale est très importante et représente aujourd’hui la plus grosse part de notre travail au quotidien. Mais la webradio est bien entendu fondamentale et on l'améliore constamment. D’ailleurs nous avons réussi a développer une certaine synergie entre la radio et le site d’information, les deux se nourrissent l’un l’autre et sont complémentaires. Nos applications iPhone et Android participent bien entendu au développement de l'antenne - RM peut-être écoutée partout - et du site puisque nos News Express sont également présentes dans notre appli' qui sera constamment développée et mise à jour. L'objectif étant de mettre TOUT le contenu du site sur l'appli' ! Un gros boulot en perspective, sachant que nous sortons une moyenne de 25 publications par jour (News Express + articles + plein de choses...).

 

 

-Et en terme de chiffres, ça représente quoi maintenant ?

 

Radio Metal c'est 68 000 fans Facebook (au moment où nous parlons), 10 000 visiteurs par jour sur le site, 2 400 followers sur Twitter et 2 000 auditeurs en moyenne par jour sur l'antenne. Au niveau contenu on en est à 4 000 articles publiés, en dehors des News Express, sur le site en français.

 

 

-Techniquement, une web radio ça marche comment comparée à une radio FM ?

 

Une webradio professionnelle a une manière de fonctionner qui se rapproche d'une station FM (émissions, couleurs d'antenne etc.) et nous utilisons des outils équivalent que ce soit en terme matériel (micros, table de mixage, compresseur, etc.) ou de logiciel de diffusion / gestion d’antenne. L'antenne émettrice est remplacée par un serveur de diffusion.

 

Au niveau de la programmation automatique de la journée, elle est faite via différentes listes (nouveautés, classiques, général, etc.) de titres sélectionnés à la main et un algorithme, développé par nous-mêmes, qui s’occupe de piocher dans ces listes les titres à diffuser sans que quiconque n’intervienne. Pour les émissions, ce sont les animateurs qui prennent le relais.

 

Ceci nous permet un dosage en mettant en avant tantôt des nouveautés, des morceaux cultes, des artistes émergents, etc.

 

 

-Face au streaming, et les nombreuses « radio » offertes par Deezer ou Spotify, quel est selon toi le rôle et la valeur ajoutée des webradios telles que Radio Metal ?

 

La plus importante des valeurs ajoutées est clairement l’humain. Nous sommes des passionnés et nos auditeurs se reconnaissent dans cette passion, notamment lorsque nous partageons un coup de cœur musical. On peut aussi voir la chose de la manière suivante : aujourd’hui l’offre musicale a explosé et on peut vite s’y perdre, alors, d’une certaine manière, nos auditeurs nous font confiance pour découvrir des artistes talentueux qu’ils ne connaissent pas encore ou simplement se faire plaisir avec une playlist variée et finement sélectionnée. On n’a pas encore vu une machine être capable de remplacer l’homme sur le plan des émotions et donc d’une vraie sélection musicale pertinente et de qualité.

 

Ensuite, il y a les émissions chaque soir où l’auditeur peut avoir l’avis et les analyses des animateurs, des interviews d’artistes et d’acteurs du milieu, diverses informations et des interactions. Même pendant la journée nos auditeurs peuvent participer à l’antenne via nos séquences « request » que nous organisons sur Facebook et qui sont devenues des rendez-vous très attendus. L’interaction, de manière générale est une composante essentielle. Nous sommes d’ailleurs énormément à l’écoute de notre public, de ce qu’il a à nous dire.

 

Tout ceci sans compter certains programmes plus ponctuels, comme la diffusion de concerts inédits ou des sessions acoustiques en direct avec des artistes.

 

 

-En tant que web radio, tu dois crouler sous les sollicitations des groupes, comment décides-tu de ta ligne éditoriale ? Quelle part accordes-tu à la découverte dans ta programmation ?

 

Oui on reçoit énormément de musique que ce soit de la part de groupes ou de labels, petits et gros. On peut difficilement tout prendre en compte, c’est évident. Notre ligne éditoriale est décidée en premier lieu par l’appréciation, l’intérêt et les personnalités du noyau dur de notre équipe, puis par ce que notre public attend de nous – on ne peut bien évidement pas passer à côté d’un artiste à forte popularité.

 

Ensuite, une de nos particularités est que nous aimons de temps a autre sortir légèrement de nos frontières. Parce nous sommes fans de musique avant tout et pour montrer que le Metal n'est pas une bulle fermée et qu'il s'intègre dans un paysage musical global avec lequel il échange. Ceci fait partie de notre politique de diversité et d'ouverture, car le metal, avec tout ce qui gravite autour, est un genre riche et ouvert.

 

Ensuite, nous avons un certain goût pour l'humour voire même la provoc', ce qui peut s'en ressentir dans notre ligne éditoriale.

 

Pour ce qui est de la part de découverte, elle est difficile à estimer : ce qui est une découverte pour l’un ne l’est pas forcément pour un autre. On est parfois surpris de voir des auditeurs nous dire « je viens de découvrir ce groupe grâce à vous ! » alors que le dit groupe n’était pas ce que nous aurions qualifié de « méconnu » dans le milieu. Mais nous baignons dedans contrairement à la majorité de notre public qui ne peut de lui-même prendre connaissance de tout ce qui existe.

 

Néanmoins, si l’on calque le terme découverte sur celui d’artiste émergeant, il faut savoir que l’on a une émission hebdomadaire, High Hopes, dont le but est de diffuser les artistes qui débutent. On essaye à ce titre de diffuser dans cette émission tout ce que nous recevons de la part des petits groupes et dont la qualité audio est au minimum au rendez-vous. On a aussi créé un label High Hopes pour mettre en avant les artistes émergents qui nous ont le plus bluffé. Ces artistes intègrent généralement la playlist quotidienne, avec d’autres qui ont plu à notre directeur des programmes.

 

 

-Y a t-il de bons conseils que tu aimerais donner à des groupes qui aimeraient être diffusés en webradio ?

 

Chercher sa propre personnalité. Il est parfois exaspérant de voir le nombre de groupes dont nous recevons les albums et qui sonnent de manière bien trop similaire. Trop d’artistes ne parviennent pas à se démarquer car, sans doute, cherchent à coller de manière trop forte à ce qu’ils écoutent.

 

Ensuite, les mails personnalisés retiennent toujours plus notre attention que ceux qui ont été rédigés pour des envois groupés. Un album sur support physique, avec un artwork soigné, aura naturellement tendance à attirer la curiosité. En ce qui concerne le format numérique, un album avec des mp3 soigneusement tagués et nommés, accompagné de son artwork, sera toujours écouté en priorité par rapport à une liste de mp3 avec « track 1 », « track 2 », etc.

 

 

-Comment vois-tu évoluer Radio Metal dans les prochaines années ?

 

Eh bien nous allons continuer notre politique de conquête ! Le but est maintenant de poursuivre notre développement international qui passe par le fait de proposer un contenu encore plus important sur la version anglaise du site de Radio Metal. Tout comme sur la version française pour laquelle nous voulons aller plus loin en terme de contenu et pour ça nous aurons besoin de contributeurs supplémentaires. Nous avons aussi énormément d’idées de développement de manière générale... mais le public verra bien en temps voulu lorsque les choses arriveront.

 

 

-Pour finir, c'est quoi ton dernier coup de cœur musical ?

 

J'aime beaucoup Florence + The Machine et j'ai d'ailleurs offert son dernier disque à ma mère pour son anniversaire !

 

Merci à vous pour l'interview.

 

Pour plus d'infos : Radio Metal

 

 

 



* champ requis


Trêve hivernale du Blog Les 10 pires moments à vivre sur scène >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview Amaury Blanc – Radio Metal
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/206/interview-amaury-blanc-radio-metal A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/206/interview-amaury-blanc-radio-metal a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

175722 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86467 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66252 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53160 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46238 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Mug blanc, noir ou encore magic! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...
Pressage CD Jewel Box Accéder au produit
Pressage CD Jewel Box

Découvrez un large choix d'options pour votre Pressage CD !

Lire la suite...

Partager cet article

X
Interview Amaury Blanc – Radio Metal
"Nous sommes des passionnés et nos auditeurs se reconnaissent dans cette passion"