webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview - Kevork Mastering


"Il est très important de faire appel à une oreille neuve pour travailler sur un projet qui nécessitait déjà de longues heures de travail"

Cette semaine pour la rentrée du blog, nous vous proposons de rencontrer Kevork Mastering. Au delà d'un point de vue avisé sur les problématiques du métier, c'est aussi l'occasion de mettre en avant un partenariat studio supplémentaire, qui vient étoffer notre rubrique dédiée et vous apporter toujours plus de solutions de grande qualité, où que vous vous trouviez. 

 


 

 


Salut, peux-tu nous présenter Kevork Mastering stp ? 

« Kevork Mastering » est une marque au sein d’un groupe en Audiovisuel, qui est spécialisé dans le Mastering Audio Professionnel Stéréo, Haut de Gamme. La marque a été lancée en Mars 2013, et propose aux artistes, producteurs et labels tous les services d’un Mastering sérieux et adapté à tous les projets musicaux. Nous proposons exclusivement de l’ « e-mastering » avec un suivi exemplaire, car nous attachons une grande importance aux attentes du client. Il y a des centaines de façons de faire « sonner » un produit final, notre soucis est tout d’abord de bien cerner le besoin des artistes, des producteurs ou encore des directeurs artistiques.

Notre maître-mot est « qualité », et nous nous adaptons à tous les projets qui sont tous différents les uns des autres. Nous avons par exemple des clients qui veulent que leur Master reflète une tendance commerciale, et d’autres qui souhaitent garder le côté « brut » de leur mixage.


Pourquoi penses-tu qu'il est préférable de faire masteriser son disque dans un studio différent de celui où il a été enregistré ?

Il y a plusieurs raisons à cela. Souvent on vous propose un Mastering dans une formule « tout en un » car de nombreux studios mettent en avant un moyen confortable et pratique de livrer au client un produit entièrement fini incluant les grandes étapes : Enregistrement, Mixage et Mastering. Je pense que cette formule convient dans les cas où l’artiste se cherche, ou si il veut finaliser une première maquette pour lancer son projet. Ou même encore si son budget est très serré ! Quand le projet est plus abouti ou un peu plus ambitieux, ou encore que les enregistrements sont réalisés dans de bonnes conditions, il faut absolument faire « Masteriser » son mixage.

Tout d'abord un Mastering se réalise avec du matériel dédié qu'on ne trouve quasiment jamais en studio de mixage. Ce matériel est doté d'une précision redoutable car il agit sur un contenu déjà complexe, fruit d'une sommation de plusieurs sources : le mixage. Le monitoring et la salle de travail sont également un choix de très grande importance.

Mais il est également très important de faire appel à une oreille neuve pour travailler sur un projet qui nécessitait déjà de longues heures de travail. On ne peut pas défier la nature dans ces moments-là : l’oreille fatigue et au final nous manquons d’objectivité. Pire : couplé avec la fatigue, les moniteurs trompent notre perception ! Il ne faut donc pas se méprendre et ne pas risquer de finaliser le projet dans le même environnement avec la même personne, aussi talentueuse qu’elle soit !

Une fois le Master envoyé en usine de pressage ou en diffusion, le contenu ne peut plus être modifié. Cette étape est donc essentielle, il ne faut pas la sous-estimer.

 


Un bon master, c'est forcément un master avec un fort volume ?

J’aime cette question car elle demeure d’actualité depuis une quinzaine d’années. Le « Loudness War » ou « Guerre du Volume » naît d’un décalage total entre une clairvoyante industrie du disque en quête de vente et un public non éclairé. D’un côté le seul objectif est de vendre, et de l’autre côté l’ignorance du consommateur amplifie le phénomène : on favorise hélas la « quantité » au détriment de la « qualité ». Les disques à « volumes forts » se vendent beaucoup plus que les autres car les vedettes surenchérissent leur volume, malgré la perte de la qualité de l’enregistrement que cela engendre.

Je m’explique : l’oreille humaine est toujours flattée quand, par comparaison, les sons qu’elle perçoit sont plus forts. Si on compare deux morceaux de musique joués à volume sonore différent, on retiendra le titre joué le plus fort. C’est sur ce principe qu’est basé le commerce de la musique : plus c’est fort, plus ça se vend… Mais il y a le revers de la médaille ! Si le niveau de l’enregistrement contenu sur le support est trop fort, les lois de la physique ne pardonnent pas : écrêtage numérique à travers les convertisseurs de votre système d’écoute, distorsion, perte totale de la dynamique originale : la qualité de l’enregistrement est lésée. De plus, dans un point de vue physiologique les conséquences de cette « course au volume » sont désastreuses : l’oreille fatigue car elle ne perçoit que les sons forts ! Il faut éduquer ses oreilles à bien différencier une bonne et une mauvaise production.

Malheureusement aujourd’hui encore, trop de responsables poussent l’encodage numérique à sa plus haute valeur. La pratique doit absolument changer ! Les amoureux de la musique le savent bien : quand on veut plus fort, il suffit tout simplement de tourner le gain de volume de son système d’écoute !

A l’inverse, un volume trop faible ferait ressortir le bruit de fond propre à l’électronique des systèmes d’enregistrements et de reproduction, et dans une autre mesure aux limitations des supports.

Le Mastering exige donc de savoir maitriser un volume assez « fort » sans jamais sacrifier la qualité : le respect de la dynamique et l’intégrité du signal. C’est le travail de tout bon Ingénieur de Mastering.


Du coup, pour toi, c'est quoi pour toi la différence entre un bon mastering et un mauvais mastering ? 

Un « volume » trop fort implique un mauvais Mastering, car la qualité s’en trouve lésée. Mais un « bon volume » ne veut pas non plus dire un « bon master » !

La Mastering est une étape critique qui consiste à améliorer un enregistrement déjà existant. Nous agissons principalement dans le domaine spectral (les fréquences), dans le domaine des niveaux (la dynamique) ou dans le domaine spatial. Comme l’oreille humaine n’est pas « linéaire », aucune machine ou algorithme ne peut la remplacer : elle demeure l’outil de travail absolu par laquelle on décide les ajustements les plus fins.

Donc si l’action dans l’un de ces domaine fait défaut, on pourra considérer que la Mastering est mauvais…

Notre rôle appelle une certaine rigueur et une grande responsabilité : nous avons comme devoir de délivrer de la qualité ! Cette responsabilité se traduit envers les artistes et les labels, mais également vers les consommateurs que nous devons éduquer : les jeunes générations sont les plus exposées car elles disposent aujourd’hui de moyens infinis pour écouter leurs musiques sur des systèmes de plus en plus variés. Le domaine de « l’Audio » attise beaucoup d’ignorance, de confusions ou de sujets mal compris. Mais tout d’abord, je le répète encore : éduquons nos oreilles !


Pour tes clients, ça change quoi ce partenariat avec ConfliktArts ? 

Avec ConfliktArts j’aimerais apporter ma contribution technique à l’élaboration de Masters de qualité dans une industrie qui se dit « en crise ». Je pense que le partenariat avec ConfliktArts est nécessaire aujourd’hui car il propose les contributions spécialisées de chacun dans tous les domaines de la production : l’Union fait la force !

Concrètement, il permet la délivrance des pressages de vos Masters, ainsi que la sérigraphie de vos supports sans devoir chercher d’autres prestataires. Les moyens de paiement sont vraiment très avantageux pour tous.


Et enfin comme toujours, c'est quoi ta dernière claque musicale ?

Sur un fond de « Loudness Wars » dévastateur, la première fois que je me suis dit que l’industrie du disque avait tout à y gagner, c’était en fin 2010 à la sortie de l’album « Made Of Metal » d’Halford (Label : Ryko). Un superbe Mastering a été conclu avec une amplitude-crête de signal bien en dessous de la valeur maximale : elle ne dépassait jamais 1.5dB en dessous de la limite encodable (0dBFS). La valeur moyenne des crêtes de tous les titres avoisinent même 2dB en dessous de la limite. Le cas est rare, dans ce domaine de musique entre autres, où les niveaux sont encore trop souvent exagérés ! Ce qui conclue une production parfaitement maitrisée car elle n’écrête jamais, et ne peut faire saturer le moindre convertisseur d’un système d’écoute. De plus, elle ne fatigue jamais l’oreille. Prêtez également une écoute qualitative sur « Chinese Democracy » du groupe rock Gun’s & Roses (Label : Geffen). On ne peut rien reprocher à cette production impeccable qui respecte totalement la dynamique des enregistrements. C’était d’ailleurs le souhait du chanteur au moment du Mastering.

Malheureusement, prêtez une oreille attentive sur des albums comme Death Magnetic de Metallica ou dans des domaines plus commerciaux finalisés de la même façon : pop, rock, Hip hop ou musiques électroniques sont rarement épargnés.

Côté musique plus « commerciale », chaque nouvel album d’Alicia Keys me fait découvrir une production radicalement différente, et à chaque fois réussie. Comme quoi, il y a toujours plusieurs façons de réaliser un Mastering… Pour un artiste aussi connu, c’est aussi un risque qui pourrait freiner les ventes, mais l’artiste gagne pourtant son pari à chaque fois !

La production deux derniers albums de Booba est impressionnante. Déjà en 2006 « Ouest Side » (Label :Barclay) n’avait rien à envier aux productions américaines. Il avait été masterisé à Paris.


http://kevork-mastering.com

 

 



* champ requis


Un an de blog ConfliktArts ! L'IRMA remet ça !  >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview - Kevork Mastering
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/338/interview-kevork-mastering A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/338/interview-kevork-mastering a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

171893 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86279 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66181 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53099 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46162 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

T-shirt, sweat capuches, sac coton... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...
Pressage CD Jewel Box Accéder au produit
Pressage CD Jewel Box

Découvrez un large choix d'options pour votre Pressage CD !

Lire la suite...

Partager cet article

X
Interview - Kevork Mastering
"Il est très important de faire appel à une oreille neuve pour travailler sur un projet qui nécessitait déjà de longues heures de travail"