webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview - Nathalia Ollivier : LA BOULE NOIRE


"On parle de musique mais c'est aussi un travail commercial avec son lot de négociations!"

En ce lundi c'est Nathalia qui nous évoque les particularités de son métier de responsable de salle de concerts. Un quotidien qui fait appel à une passion à toute épreuve et à pas mal d'investissement, mais aussi de générosité. A commencer par le prochain évènement qu'elle organise à la Boule Noire et à la Cigale, auquel elle invite quatre d'entre vous en bas de cette page ! 

 

 

Salut, peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Nathalia, 31 ans, responsable de la salle de concerts La Boule Noire à Paris.
J'ai commencé dans le secteur pendant mes études dans une école de commerce par deux stages de six mois : ADCEP - coordination de la Fête de la musique et Enghien Jazz Festival. Quand j'ai terminé l'ESSCA en 2004, je suis partie à Montréal pendant 1 an et demi. J'ai occupé différents postes (merchandising, accueil artistes et invités) au Cirque du Soleil, au Festival de Jazz et aux Francofolies de Montréal et j'ai fini par être assistante de prod au MEG Montréal.
Quand je suis rentrée, j'ai été embauchée en tant qu'assistante du directeur de la Boule Noire et du Trabendo. J'ai occupé ce poste pendant 6 ans.
Et depuis 2011, je suis responsable de la Boule Noire.
Je m'occupe également d'un événement qui s'appelle les Envolées à La Cigale. Je prépare la 4ème édition qui aura lieu le jeudi 10 octobre.

 


Peux-tu nous décrire précisément ton métier ?

Je suis en charge de commercialiser la Boule Noire et de coordonner tout ce qui en découle : planning, contrats, compta, équipe technique, etc.
Sur les Envolées, je programme les groupes, je m'occupe des partenariats (je remercie les partenaires au passage!), de la production et de la communication.

 


Quels en sont les meilleurs et les pires aspects ?

Le meilleur, les concerts évidemment et toutes les belles rencontres!
Le pire, je ne vois pas. Peut être de se lever le matin après des soirées ou des week-ends bien remplis! Je suis plus du soir, il le faut dans ce métier de toute façon!


Que faut-il faire pour arriver à exercer ce métier ?

Chaque parcours est unique, je crois beaucoup au côté relationnel, aux contacts, aux rencontres et à la persévérance car le milieu de la musique, du spectacle en général, est très demandé et fait rêver beaucoup de jeunes mais les places sont chères.

 


Que conseillerais-tu à ceux qui souhaitent faire comme toi ?

De s'impliquer sur des événements en tant que bénévole, dans des assos, d'accepter les CDD, car une fois de plus, c'est grâce à un CV rempli de bonne volonté et aux rencontres qu'on peut trouver un job.

 


Quelle est ta part de liberté dans la programmation de la salle, est-ce toi qui programme directement les groupes, quels sont tes critères de sélection ?

La Boule Noire est une salle que je commercialise, en d'autres termes, c'est une salle que les producteurs louent pour y faire jouer les groupes de leur roster. Il y a bien évidemment une ligne directrice artistique. La Boule Noire est réputée pour être une salle où passent de nombreux groupes de rock au sens large (de la pop au métal) mais je sélectionne aussi avec plaisir les demandes de groupes urbains, électro, de chansons et même des spectacles d'humour de temps en temps. J'adore La Boule Noire en configuration assise, les peintures murales et les lustres des années 70 se voient davantage, c'est un vrai petit cabaret de Montmartre!


As-tu une quelconque pression dans le fait de devoir remplir la salle à chaque soirée ?

Chaque producteur qui loue la salle a vraiment la pression de la billetterie afin d'équilibrer son budget. Pour ma part, il faut qu'il y ait toujours un maximum de monde notamment car nous gérons le bar. C'est une recette très importante dans les comptes de la salle.


Etant donné la concurrence qu'on imagine entre les salles de concerts à Paris, dirais-tu que ce métier est plus difficile dans la capitale ou ailleurs en France ?

La majorité des salles parisiennes sont privées, en province ce sont souvent des salles subventionnées. Le métier n'est pas du tout le même. Nous n'avons pas à gérer un budget public et à rendre des comptes à des institutions. Par contre, en province, il y a une concurrence géographique étant donné qu'il est compliqué de faire jouer un même groupe dans deux salles qui sont à 100 kms l'une de l'autre. Déjà pour des questions de disponibilité des artistes et aussi pour ne pas éclater le public potentiel d'un groupe sur une zone géographique donnée.
La concurrence entre les salles est forte à Paris, même si on est copains ! On cherche toujours à remplir le planning au maximum avec des concerts de qualité. Les producteurs ont moins de budget pour organiser leurs concerts. Les cachets des artistes ont augmenté puisqu'ils vendent moins de disques et les maisons de disques aident beaucoup moins les producteurs avec les tour supports. On parle de musique mais c'est aussi un travail commercial avec son lot de négociations!
 

 

Que évènements professionnels vont marquer tes prochaines semaines et mois ?

La rentrée est très chargée à la Boule Noire, il va y avoir énormément de dates et notamment le MaMA et le festival des Inrocks qui annoncent toujours de belles découvertes. La chance dans une petite salle, c'est de voir démarrer les groupes qui feront l'actualité de demain. J'ai vu les premiers concerts de Two Door Cinema Club, Justice, Selah Sue, Alt-J ou les concerts événements de Gossip, Manu Chao et bien d'autres!
Les Envolées de la Cigale arrivent à grand pas ! La 4ème édition se déroulera le 10 octobre. L'idée de cet événement est que La Cigale programme un co-plateau avec trois groupes en pleine ascension. On va donc accueillir The Lanskies, groupe normand qui annonce son 2ème album pour début 2014 et qui vient de sortir deux singles de ce prochain album : Move It, très pop et 48h, plus rock. Je suis aussi très contente d'avoir les Von Pariahs, groupe nantais post-punk, new wave, dont le 1er album Hidden Tensions est sorti le 30 septembre, ils sont extras en live! Le 3ème groupe est Griefjoy, ce sont des niçois, leur premier album éponyme est sorti le 23 septembre, une vrai pépite electro rock comme je les aime!
La nouveauté sur cette 4ème édition c'est que deux groupes vont jouer simultanément à La Boule Noire et on met en place un système de pass entre les deux salles. On est sur une programmation plus folk avec Tulsa, un groupe de Bordeaux qui vient de sortir un 1er EP qui promet plein de belles choses et You and You, groupe parisien qui a sorti un magnifique 1er album en juin.
C'est bon, je t'ai convaincu? Tu viens?

 


Et pour finir, tes dernières claques musicales, album et live ?

Je suis très fan de London Grammar, j'attends leur live au festival Les Inrocks à La Cigale avec impatience.
Ces derniers mois, Disclosure (ca me rajeunit un peu!); Juveniles, ils ont vraiment fait un super concert à Marsatac à Nîmes; idem pour Carbon Airways, c'était fou; !!! (chk chk chk) aussi, j'écoute beaucoup leur dernier album Thr!!!ler; Phoenix bien sûr que je suis depuis le début; dans un style plus posé, Half Moon Run, le concert au festival Beauregard était sublime; et j'ai hâte de découvrir les nouveaux albums d'Anoraak et de Nasser que j'avais programmés sur la 1ère édition des Envolées à La Cigale.
 

 

Le site de la Boule Noire : www.laboule-noire.fr

 

>> BONUS !! A VOUS DE JOUER, INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER CI-DESSOUS, QUATRE LECTEURS SERONT TIRES AU SORT ET OBTIENDRONT UN PASS POUR LA SOIREE DES ENVOLEES A LA CIGALE ET A LA BOULE NOIRE JEUDI 10 OCTOBRE !!
 

 



* champ requis


Crise économique ou réelle crise du disque ? Visuel de la semaine : Matik Tattoo >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview - Nathalia Ollivier : LA BOULE NOIRE
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/348/interview-nathalia-ollivier-la-boule-noire A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/348/interview-nathalia-ollivier-la-boule-noire a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

208002 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

87512 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66863 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53832 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46776 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Imprime ton visuel sur 1 sweat capuche! Accéder au produit
Combo CD+vinyle, retrouvez les 2 supports dans un seul boîtier! Accéder au produit
Combo CD+vinyle, retrouvez les 2 supports dans un seul boîtier!

Un CD + un vinyle, vous en rêviez! Nous vous le proposons à partir de 250 exemplaires.

Lire la suite...

Partager cet article

X
Interview - Nathalia Ollivier : LA BOULE NOIRE
"On parle de musique mais c'est aussi un travail commercial avec son lot de négociations!"