webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

QUENTIN DABE - SCENE LOCALE


"Un outil pour désengorger les scènes locales, un acte aussi mutualiste que fédérateur"

scene-locale.com est un nouveau site qui s'avère fort intéressant pour les groupés indépendants. Récemment mis en ligne en France, son succès est tel  qu'il est désormais disponible pour la Belgique, la Suisse, et même le Sénégal. Afin de présenter clairement ce service qui se targue de féddérer musiciens, diffuseurs et publics, nous avons interrogé Quentin Dabe, le responsable du site pour la Belgique. 

 

 


Salut Quentin, peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Bonjour, donc je m'appelle Quentin et j'ai 33 ans. Je suis l'heureux papa de 2 enfants.
Je suis batteur dans un groupe de punk. En Belgique il est très difficile de se faire une place et de trouver des lieux où jouer. Donc on est partis dans l'organisation de concerts avec mon groupe, se trouver des dates nous mêmes.
Trouver des lieux de concerts et des groupes voilà le noeud du problème. Quand on regarde, la Belgique est parsemée de pleins d'assos qui organisent des concerts de leurs côtés.
Et je suis entré dans Scène Locale car je trouve l'initiative très intéressante, un rassemblement de groupes où chacun peut trouver son compte. Au départ le site était réservé uniquement à la France et j'ai donc participé au développement de la page pour la Belgique.


Peux-tu nous décrire précisément scene-locale.com ?
Scene-locale.com se veut  être précisément un outil de désengorgement de la scène locale, des scènes locales.  Un acte aussi mutualiste que fédérateur.
Le site s’adresse à 3 publics. La musique, ceux qui la font, ceux qui la diffusent, ceux qui l’écoutent !  Ou autrement dit : les artistes, Les diffuseurs , le public.
Le point commun est l’Artistotheque : une base de données Internationale avec une recherche avancée par Nom / Localité / Style / Live ou Club.
Un rôle de diffusion : le playeur, les fiches artistes, avec extraits et vidéos.
LE GSL ou "Guide de la scène locale", que l’on retrouve en marge des localités, qui regroupe les acteurs locaux autour de 12 services. 

 

D'où vient cette idée initialement ?
D’un constat de base de plusieurs programmateurs, organisateurs et de managers.
La scène locale sur un territoire moyen (une ville) c’est une soixantaine de musiciens, qui jouent dans une quarantaine de groupes, et qui écument une vingtaine de lieux de diffusions (Scènes– bars- Brasseries.)
Et quand le tour est fait, le projet s’essouffle souvent.
Le mode de programmation est souvent lié  à la  venue du public du groupe, et ne s’adresse que peu souvent à de la découverte. Souvent un public d’habitués.
Alors l’idée initiale, c’est de sortir de la ville d’origine, se faire connaître, rencontrer un nouveau public quand on est un artiste. Travailler une programmation identitaire pour un lieu. Découvrir, développer son écoute pour le public. Tout est parti de là…

 

Pour mieux cerner le site, si on devait le réduire à quelques chiffres ça donnerait quoi ?
Déjà, on peut parler de développement. Création en France sous forme de Blog pour la fête de la musique. Le site abouti est né le 22 octobre ! Actuellement c’est 900 groupes / 3000 visites jour  de moyenne / un réseau de 300 programmateurs connectés / 12 relais locaux actifs / 10 radios partenaires qui diffusent l’Artistotheque…
Premier regard dans le rétro ; une bonne courbe de croissance, un projet bien accueilli et des réseaux qui se tissent.  Ce n’est qu’un début. A tous les points de vue. Après 4 mois d’existence, le bébé est bien né !


Tu t'occupes de la partie belge du site, penses-tu que les attentes des groupes belges sont différentes de celles des français ? 
Je pense que le constat initial, décrit précédemment sur l’enclave de la scène locale sur un territoire, avec toutes les difficultés pour en sortir est le même. Il a aussi été constaté en Suisse, ou le site a été demandé ! Et puis sur le net, les frontieres sont moins visibles lol

 

Pouvez vous dissocier les visites provenant des groupes de celles des programmateurs et du public, et si oui comment se répartissent-elles ?
Là on aborde le sujet de l’évolution du site, qui en est a sa version 3.1 !
La prochaine étape est la création de l’espace pro, destiné aux labels et catalogue des prods locales. Actuellement nous ne sommes capables que d’analyser les chiffres suivants. Fréquentation journalière / par territoire / Temps de visites moyenne /  (La on a quand même une indication, il se démarquent 2 tendances très nettes. Des visites en moyenne de 7 mn, qui nous semblent correspondre a des artistes qui animent leurs pages – et des visites de moitié de temps, qui semblent correspondre a des visites publiques, qui partent ensuite sur les liens de groupes, et échappent à nos stats). On se réfère pour l’instant sur Google analycs.

 

Vous présentez le service comme gratuit pour les groupes, comment donc comptez-vous gagner de l'argent ?
Ca c’est un questionnaire bien préparé ! (rires) Alors le parti pris, c’est de ne pas avoir de PUB mais des annonceurs en lien avec notre sujet. D’ailleurs, ce n’est pas gratuit que pour les groupes. Scène locale met en valeur les collectifs / Association / Structures qui oeuvrent sur leurs territoires. On n’arrive pas avec des grosses bottes sur une scène locale. Il y a souvent des acteurs déjà en place et qui font un super boulot, c’est leur action qu’on met en avant et qu’on relaye au national et en partenariat internationaux ! Mais la question c’est le financement et là aussi on va être transparent ! C’est "Le Guide de la Scène Locale"  qui finance la structure WA Prod et le site www.scene-locale.com.  Les 12 services dont nous parlions plus haut (magasin de musique, Luthier, studio, location technique, locaux , Programmation des lieux …).

En fait le secteur économique se développe avec les acteurs économiques et le secteur associatif et culturel, avec les secteurs socio - culturels. Tout est bien rangé dans scene-locale.com !

 

Le métier de programmateur est connu pour être particulièrement conservateur et déjà peu enclin à aller sur Facebook pour écouter des groupes, sur quoi comptez vous pour que ces derniers viennent dénicher des talents sur le site ?

Remarque très judicieuse. Les programmateurs travaillent aussi souvent en réseaux. Ils travaillent aussi sur des outils persos qu’ils se créent et c’est là aussi l’histoire de ce site. A la Base, Will, le fondateur, est programmateur. Il est devenu le premier utilisateur de son site, tant pour la programmation régulière que pour les festivals.
Et un programmateur s’adresse aussi au public. Sur scene-locale.com, toutes les infos d’un groupe se trouvent en un seul clic !

 

 

Concrètement, que m'apporte en tant que groupe le fait de m'inscrire à l'Artistotheque ? 
Ca c’est une question à laquelle il fait bon répondre, c’est notre cheval de bataille !  Les démarches évoluent très vite auprès des programmateurs. La dématérialisation des supports, l’interactivité  d’internet. 

Parlons du support "fiche lui même". La fiche est complète et appartient au groupe. Elle a UNE ADRESSE URL PROPRE, ce qui permet D’ENVOYER UN LIEN UNIQUE a votre interlocuteur. Toutes vos infos en un clic, présentation claire et complète.

S’inscrire sur le site, c’est accéder à 3 modes de diffusion : La programmation sur le player, la fiche synopsis, la fiche complète. Le site est 100% musique, tous les internautes qui s’y connectent sont un contact potentiel, la recherche avancée augmente les chances de visite sur la fiche.

Bientôt d’autres outils, comme le partage de doc (bio et fiche technique) seront en place , pour une optimisation de la qualité de la fiche contact .

C’est aussi pouvoir être joint par le public, grâce au formulaire de contact …

Scène–locale.com, n’est pas un simple site vitrine, il est actif sur le terrain avec ses relais locaux.. et là est toute la différence .

Ce que vous ne trouverez pas sur scene-locale.com :
- pas de j’aime, pas de compétition, pas de jugement : la seule condition est que le groupe soit destiné à la scène !

Enfin, c’est gratuit  et très éclectique. Il vous reste une raison de ne pas venir ?


Y a-t-il derrière tout ça l'idée de s'affranchir du métier de tourneur par exemple ?

Ha non, nous serions à coté de la plaque ! Scene-locale.com est aussi un outil pour les tourneurs, et même les gros ; trouver une première partie locale, mettre sur le devant de la scène ses propres artistes.  Nous on s’inscrirait plutôt dans "de la place pour tout le monde". En France, dans les SMACS, en Belgique et en Suisse dans les salles  émergeantes, dotées de studios, il y a 200 groupes qui répètent, pour une scène qui programme  80 concerts par an ! Il faut inventer des scènes, le faire bien, même dans les bars (une sono, un pendrillon, des retours, un minimum de light)…
Scene-locale.com, c’est le site de ceux qui n’attendent plus, ceux qui créent, qui inventent, qui se fédèrent et mutualisent. Pas question de zapper tourneurs ou autre corps de métier, mais bien d’échanger et d’harmoniser les pratiques courantes du milieu.


Aurais-tu une anecdote particulière liée au site à nous faire partager ?
Ha oui, on en a une récurrente et faut qu’elle cesse, aidez nous !
Chaque soir sur nos réseaux sociaux, on vient vers nous et on nous félicite pour cette initiative !  Et 2 fois sur 4 on est surpris de voir que les gens nous félicitent… pour la page FB , et ne savent pas qu’il y a un site derrière ! AU secours !

Une anecdote plus légère : on a essayé  de ne pas oublier  de style musical, ni de lieux… et le site est francophone (France Suisse Belgique)… on s’est fait remonter les bretelles jusqu’au slip par le Sénégal ! Lol
Grace a une association très active et motivée, nous avons décidé d’un parrainage "SENEGAL 2014" et 50 groupes s’inscrivent en ce moment, avec une farouche volonté d’organiser des rencontres entre les 4 pays.. A suivre donc !

 

Quel est le but du site à terme ?
De se développer bien sur, mais particulièrement sur un projet actuellement en cours :
Travailler avec les grands festivals des 3 pays (du continent lol). On s’est lancés dans une phase d’audit. Quel est le rôle de la scène locale dans leur projet ? Pourquoi cette place (grande scène, scène off, before), quels sont les satellites  (tremplins, accompagnement…). En fonction des résultats de l’audit, on aimerait pouvoir être force de proposition et faire la place belle à l’Artistotheque !

 

Et pour finir, tes dernières claques musicales, album et live ?

Monkey Dress que j'ai découvert grâce à l'artistothèque.
Et le dernier Guerilla Poubelle, Amor Fati me plaît bien.

Là on a encore les oreilles rouges, des claques, on a le plaisir d’en prendre tous les jours dans l’Artistotheque ! Le meilleur Live, c’est bien sur le prochain (quelle langue de bois), mais c’est aussi une vérité, on va de l’avant… c’était mieux demain ! lol

 

 

Sur le web : 

 
 
 
 

 

 

 



* champ requis


Les meilleurs lieux où organiser son concert COMMENT ORGANISER SA PROPRE TOURNÉE >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : QUENTIN DABE - SCENE LOCALE
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/397/quentin-dabe-scene-locale A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/397/quentin-dabe-scene-locale a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

199520 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

87259 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66711 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53666 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46647 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Flyers disponible du A8 au A4 Accéder au produit
Flyers disponible du A8 au A4

Découvrez un large choix de formats, types de papiers et finitions pour tes flyers.

Lire la suite...
7'', 10'' ou 12''... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
7'', 10'' ou 12''... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...
Imprime ton visuel sur 1 sweat capuche! Accéder au produit

Partager cet article

X
QUENTIN DABE - SCENE LOCALE
"Un outil pour désengorger les scènes locales, un acte aussi mutualiste que fédérateur"