webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview : Erik Truffaz - Trumpet Master


"Un hommage à toutes ces révolutions qui ponctuent nos vies de la naissance à la mort"

Dans le blog on essaie de parler à tous, mais également de donner la parole à tous, depuis les groupes indés qui nous livrent leurs secrets, jusqu'aux grands noms qui témoignent tout autant de leur expérience. On essaie aussi d'évoquer tous les styles, même si comme avec le jazz, il faut bien reconnaître qu'on en laisse parfois un un peu de côté. Aujourd'hui on se rattrape et de quelle manière, en interrogeant l'un des fers de lance du jazz contemporain, un artiste profond, entier, et plebiscité par toute la planète musicale. Qu'il soit accompagné de son quartet polymorphe, ou à travers de nombreuses et diverses collaborations, ce brillantissime soufflant est un maître de technique autant que de l'aventure sonore.  

 

 

Bonjour Erik, peux-tu te présenter brièvement pour les lecteurs qui ne te connaÎtraient pas ?
Je suis musicien, plus précisement trompettiste. J'ai signé un contrat de collaboration avec Emi sous le label Bleu Note il y a 15 ans, et depuis j'ai sorti 15 albums dont plus de la moitié en collaboration avec mon quartet avec qui je compose les musiques. Les autres albums sont le reflet de mes collaborations avec Murcof, la famille Mukherjee de Kolkhota ou Malcolm Braff et Sly Johnson.


Quels sont pour toi les meilleurs et les pires aspects de ton "métier" de trompettiste ?
L'aspect le plus positif est que la trompette transmet mes vibrations, et  que je peux ainsi traduire mon émotion en soufflant dans ce bout de métal. Le pire aspect reste la difficulté de cet instrument qui ne supporte pas d'être laissé de coté plus de 2 jours. Ainsi, si l’on veut se maintenir en forme , il faut toujours faire des exercices, même lorsqu'il n’y a pas de concert et que l'on n’en ressent pas le besoin, faute de quoi les lèvres, qui sont des muscles fragiles, ne tiendront pas plus de quelques minutes lorsque l'on reprendra l'instrument .

 

 

Tu reviens récemment d'une impressionnante tournée en Inde et en Asie du Sud-Est, peux-tu nous dire comment cela s'est passé et ce que tu retiens avant tout de ces moments ?
Pour parler d'une tournée, il faudrait écrire un texte comme le faisait Nicolas Bouvier au retour de ses voyages. Pour moi, c est avant tout des concerts, d’autres publics, des rencontres et une plongée dans un monde dont les repaires sont souvent très éloignés des repaires occidentaux et c'est ce que j'affectionne particulièrement .


On sait que tu as notamment rapporté de précédents tours lointains des compositions qui ont, par la suite , vu le jour en albums (cf. Benares et Mexico). Ces tournées sont-elles des envies de ta part ou des opportunités que tu acceptes (ou pas) ?

En général, je crée des albums puis mon manager organise des tournées suite à des invitations.

 



As-tu alors des envies ou des idées de compositions ramenées des pays récemment traversés ?
Le son de l'Inde reste une source d'inspiration et j'aimerais avoir un groupe avec Zakir Hussein et Anouar Brahim .


Considères-tu qu'il y ait des pays ou des régions dans lesquels il soit plus agréable de tourner que dans d'autres ?
Il est plus agréable de tourner en Asie car, vivant en Occident, pour moi, chaque instant est une révélation .


A quel "Tiempo de la Revolucion" fait référence le nom de ton dernier album ?
En premier lieu, nous l'avons enregistré lors du printemps arabe. Par ailleurs, le titre est un hommage à toutes ces révolutions qui ponctuent nos vies de la naissance à la mort.


Tu incarnes comme peu d'autres, le lien entre la grande tradition jazz et les musiques actuelles, de la pop à la drum and bass. Peux-tu nous parler un peu de ton processus de composition et de la manière dont tu travailles ensuite tes morceaux avec tes musiciens ?
Nous composons en groupe avec mon quartet à savoir que nous improvisons, enregistrons puis sélectionnons ce qui nous semble le plus pertinent, mais cela implique aussi que notre culture musicale est large, et que nos références sont aussi bien encrées dans la pop musique des années 70, la musique électro des années 90 , le blues , rock ou jazz .

 

 

Que conseillerais-tu à un jeune groupe/musicien qui souhaite aujourd'hui se lancer professionnellement ?
Je leur conseillerai de trouver des bonnes mélodies, des bons riffs de basses, et clavier et surtout de trouver un son les incarnant .


Avec une carrière déjà aussi riche en albums et concerts, as-tu encore beaucoup de rêves liés à ce métier ?
Bien sûr, j'écris une pièce pour orchestre symphonique en ce moment et je rêve qu'elle sonne bien ; je la jouerai en mai à Besançon .


Quels évènements professionnels vont marquer tes prochaines semaines et mois ?
La semaine prochaine, nous serons en tournée avec le projet Kudu que nous avons élaboré à Johannesbourg avec une compagnie africaine, puis je jouerai avec Rodolphe Burger qui est l'invité de mon groupe à la Réunion et au Festival St Germain-des-Prés. Ensuite,  il y aura les concerts classiques, et cet automne la sortie d'un vynil avec la musique que nous avons composée avec Murcof pour le film que Enki Bilal a monté sur ses images. Pour finir, je dois terminer une pièce pour 2 pianistes classiques  et trompette.

 

© Jean-Baptiste Millot



La question hautement philosophique : quelle est donc la différence entre un bon et un mauvais trompettiste ?
Un bon trompettiste produit de la musique lorsqu'il joue, un mauvais aligne des notes et son son n’est pas magique.


Et nous finissons comme d'habitude sur ce blog en te demandant quelles sont tes dernières claques musicales, sur album et en live ?
J'ai adoré jouer après Bilal et après Gregory Porter à New York, 2 groupes souples et groovy. Ma dernière claque sur album était hier avec le Sacre du Printemps de Stravinsky qui, pour son époque, était un punk.

 


 

LA SUITE SUR LE WEB : 

 

 

 



* champ requis


MAIS QUI ES TU, LE LARSEN ? Dix trucs pour maximiser la présence de votre groupe de musique indépendante sur Youtube >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview : Erik Truffaz - Trumpet Master
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/420/interview-erik-truffaz-trumpet-master A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/420/interview-erik-truffaz-trumpet-master a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

199427 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

87257 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66710 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53663 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46647 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Badge rond, magnet ou miroir... des goodies à petit prix! Accéder au produit
Badge rond, magnet ou miroir... des goodies à petit prix!

25 mm, 32 mm, 45 mm... toutes les possibilités à partir de 50 exemplaires!

Lire la suite...
Combo CD+vinyle, retrouvez les 2 supports dans un seul boîtier! Accéder au produit
Combo CD+vinyle, retrouvez les 2 supports dans un seul boîtier!

Un CD + un vinyle, vous en rêviez! Nous vous le proposons à partir de 250 exemplaires.

Lire la suite...

Partager cet article

X
Interview : Erik Truffaz - Trumpet Master
"Un hommage à toutes ces révolutions qui ponctuent nos vies de la naissance à la mort"