webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview > Julien Barrault (ℂhilly J∆Y) - DJ - Festival Hip Opsession


"Que dire du privilège de pouvoir croiser Mr Bambaataa himself !"

Julien, aka ℂhilly J∆Y, a beaucoup, beaucoup plus d'un vinyle à son arc. DJ et animateur radio reconnu, défricheur et collectionneur convaincu, narrateur et tisseur de liens générationnels et passionnels, le garçon semble être tombé dans la cire quand il était petit. En plus de toutes ces casquettes à l'envers, il endosse volontiers celle d'ambassadeur d'un jour pour le festival Hip Opsession, auquel il participe régulièrement, et dont il nous parle également ici puisque l’édition 2015 débute dans quelques jours. Et grâce à ConfliktArts, vous avez même la possibilité de gagner 2 places pour la soirée du 13 Février au Stéréolux en fin d'article !

 

 

Salut Julien, peux-tu te présenter en quelques mots pour nos lecteurs stp ?

Julien, grand amateur de vibrations musicales d'où qu'elles viennent de par le globe, de quelque époque qui soit du moment que les poils s'hérissent. Collectionneur de vinyles, je les fait vivre via des DJ sets (sous l'étiquette "Chilly Jay"). Le partage de ces vibrations, de la connaissance et l'envie de raconter des histoires étant au cœur de ma démarche j'anime également des ateliers pédagogiques et des émissions radios ("La planète de cire" sur la radio Prun' à Nantes)

 

 

Tu collabores donc avec le festival depuis longtemps, à quoi pourrait se résumer l’esprit d’Hip Opsession ?

A une volonté de représenter de manière large la culture Hip Hop.  Depuis 10 ans que je fréquente le festival, j'ai entendu toute sorte de Mcing, de Deejaying, de beatmaking, de beatboxing... Découvert de nombreuses approches des danses Hip Hop, du graffiti, du tag, participé à des cercles, vu des documentaires, assisté à des conférences, des expos, des temps d'échanges et de rencontres... Tout ceci au sein de la métropole nantaise; depuis les plus petits lieux de centre ville jusqu'aux scènes nationales; en collaboration étroite avec des acteurs locaux parfois, et d'autres fois avec des artistes de renommée internationale.
Tout ceci fait le festival, et rend cette quinzaine de jours fédératrice. J'ai appris à connaître bon nombre de belles personnes, au fil des dates d'un festival, ou d'éditions en éditions...

 

 

Le festival est directement organisé par Pick Up Production, qui se cache derrière cette asso ?

Une équipe de 4 salariés passionnée de culture Hip Hop, soudée et motivée, renforcée en fonction des actualités par des CDD, des stagiaires... Autour de ces piliers, rôde un fort réseaux de bénévoles, d'artistes, d'anciens, contribuant aux bonnes idées et mettant volontairement la main à la pâte pour contribuer à la bonne marche des événements proposés par l'asso.

 

 

 

Après le feu d’artifice de la dixième édition l’année dernière, quelles sont selon toi les plus grandes difficultés pour se renouveler ?

De ne pas tomber dans la facilité; se reposer sur ses lauriers. Il faut avoir l'audace de se remettre en question, et de continuer à prendre de risques. Mais je crois que les organes internes de Pick Up Production en ont conscience et savent faire ce travail réflexif.

 

 

Même si le festival est multidisciplinaire, on s’intéresse surtout ici à la musique. Quels sont les principaux noms de la prog en la matière ?

La programmation musicale de cette année est très réussie du fait que chacun puisse y trouver son compte en fonction de ses affinités esthétiques. Qu'on soit plutôt branché electro, old school hip hop, beatmaking, beatboxing...les têtes d'affiches seront toujours pertinentes. A titre perso je suis très heureux de pouvoir assister à un plateau composé de Slimkid3 (Pharcyde) & DJ Nu-Mark suivi de Blackalicious. J'attends aussi avec impatience la soirée beatmaking au Ferrailleur montée en collaboration avec mes amis du collectif De La Boucle. On pourra y entendre Damu the Fudgemunk, Baron Retif, Elaquent....Enfin, que dire du privilège de pouvoir croiser Mr Bambaataa himself! Sans parler des autres disciplines représentées. Bref une grosse quinzaine en perspective...

 

 

Plus spécifiquement, pour toi qui es un peu dans le secret, quelles devraient être les moments particulièrement du festival cette année ?

Ceux dont vous vous souviendrez toute votre vie! ;)

 

 

Ce rendez-vous de la culture rap est un des plus importants européens, penses-tu pour autant que Nantes soit une ville particulièrement hip hop ?

Je n'ai pas un recul européen pour jauger comparativement à quel point Nantes peut être Hip Hop. Cela dit il est évident qu'un bon nombre de mes concitoyens ici vibre pour ces musiques. Il y avait déjà une culture du "groove". Des disquaires, DJs (Pharoah et ses "Funky Saturdays" pour n'en citer qu'un) ont contribué à éduquer les oreilles des Nantais pendant des années. Ceci couplé à des réussites populaires comme Hocus Pocus/C2C et le festival Hip Opsession permet une connaissance du mouvement peut être un peu plus affinée ici qu'ailleurs.

 

 

Plus personnellement, tu es un DJ et bien plus encore, parviens-tu a en faire une activité à plein temps et a quoi prends-tu le plus de plaisir ?

Ce n'est pas toujours simple, comme pour la plupart de ceux qui ont décidé de forger leur activité autour de leurs passions, mais j'arrive à m'en sortir et suis heureux d'avoir fait ce choix.
En tant que DJ ma satisfaction première réside dans l'élaboration de sets éclectiques que j'essaye de ficeler suffisamment subtilement pour attiser les oreilles et les guibolles. J'aime les sets festifs et conviviaux; j'aime aussi les set plus oniriques et doux. J'ai parfois l'occasion d'en réaliser quand je joue avant la tombée de la nuit (type résidence au Lieu Unique) ou encore à la radio. Sur les ondes je joue aussi souvent de la narration vocale en réalisation sonore (lectures; extraits de films..), et c'est peut être là que je prend le plus de plaisir!

 

 

Sur ton (superbe) site, on découvre aussi qu’il t’arrive de faire des interventions pédagogiques. En quoi consistent-elles ?

C'est justement Pick Up qui m'a mis le pied à l'étrier! J'avais il y a quelques années une émission (Come Again) autour des samples originaux utilisés en Hip Hop. Un jour, discutant de la programmation du festival avec Nico Reverdito, ce dernier m'a proposé de monter une conférence sur le sujet. Je me suis lancé et l'ai proposée quelques mois plus tard accompagné de DJ Damage (Double H-Jazz Liberatorz). Soutenu par Rocé on l'a ensuite refaite à Paris et dans quelques villes de province. Actuellement j'en prépare un "re-working" à découvrir dès la rentrée prochaine.
Je suis passionné et j'ai toujours été enthousiaste à transmettre les connaissances autour de ce qui m'est cher. Suite à cette conférence j'ai été amené à en préparer d'autres pour des publics scolaire; suis allé en centre de détention... J'ai aussi proposé des visites commentées d'expositions ayant trait au Hip Hop. Ce sera encore le cas sur cette édition du festival puisque je serai à la disposition du public sur l'expo de Sophie Branly au Lieu Unique.

 

 

 

Si tu pouvais jouer live avec n’importe quel musicien / groupe vivant ou mort, lequel ce serait ?

Compliqué! En tournée avec les Fugees époque 1994-97 quand ils retournaient tout? 
Ou un p'tit shwocase dans un spot un peu intimiste avec Mos Def peut être!...

 

 

Si tu devais t'exiler sur une planète qui ne connait pas la musique avec un seul vinyle, quel serait-il ?

Celui de la frustration ultime! Embarquer Un Vinicius de Moraes plutôt qu'un Ahmad Jamal?  Un Bob Dylan plutôt qu'un Isaac Hayes? un Beth Gibbons plutôt qu'un Nina Simone? Je n'ai pas encore trouvé l'artiste qui condense 30 ans de mélomanie aiguë en un seul disque!

 

 

Et enfin, tes deux dernières tartes musicales, sur album et en live ?

J'ai vu Son Lux en live il y a quelques semaines, et cela faisait bien longtemps que je n'avais pas été embarqué de bout en bout sur un concert. Maîtrise rythmique, mélodique, mélange de l'organique et de l'électronique, alliage subtil entre la saturation et la douceur....j'ai passé un excellent moment!
Quand au dernier album qui m'a vraiment provoqué un choc c'est le "Lektion III" des danois "Den Sorte Skole". Ce triple vinyle pousse l'art du sampling à un autre niveau. 800 disques rares (free jazz, folk, dub, musiques thaïlandaises, rock..) sont échantillonnés, découpés, superposés pour créer une pièce cohérente de grande beauté. A découvrir urgemment!

 

 

BONUS !!! Le Festival Hip Opsession offre 2 places pour la soirée du 13 Février au Stéréolux ! YEAH !

 

LA SUITE SUR LE WEB :

FESTIVAL : Facebook / Twitter / Site

CHILLY JAY : www.chillyjay.com



* champ requis


Les 10 pires idées de merchandising de groupe Les premiers concerts de 25 groupes de légende >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview > Julien Barrault (ℂhilly J∆Y) - DJ - Festival Hip Opsession
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/491/interview-julien-barrault-chilly-j-y-dj-festival-hip-opsession A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/491/interview-julien-barrault-chilly-j-y-dj-festival-hip-opsession a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

188929 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86939 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66514 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53424 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46503 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Mug blanc, noir ou encore magic! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...
Imprime ton visuel sur 1 sweat capuche! Accéder au produit

Partager cet article

X
Interview > Julien Barrault (ℂhilly J∆Y) - DJ - Festival Hip Opsession
"Que dire du privilège de pouvoir croiser Mr Bambaataa himself !"