webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview > Hugo - Mermet Guitares


"Je pense faire partie d'un courant relativement moderne dans la lutherie électrique"

Tout fou de musique s'est un jour interrogé sur ce monde mystérieux de la lutherie, cette minutie solitaire, cet artisanat d’élite qui s’échappe d'ateliers ou seules résonnent les cordes et les caisses des pièces uniques produites pour de purs passionnes. C'en est un de tout premier ordre que nous interrogeons aujourd'hui en la personne d'Hugo Mermet, désormais mondialement reconnu pour ses instruments sur-mesure, sous influences metal et bien plus encore. 

 

 

 

Salut Hugo, peux-tu te présenter brièvement à nos lecteurs ?
Avec plaisir ! Je suis Hugo Mermet, artisan luthier spécialisé en guitare électrique et je suis installé à Saint Georges d'Orques, un petit village bien sympathique à 5 minutes de Montpellier.

 

Peux-tu nous décrire précisément ton métier et comment se déroulent tes journées ?
Mon métier consiste à concevoir des instruments, dans mon cas précisément des guitares et basses électriques, entièrement sur mesure et donc, sur commande.
Je travaille donc des essences de bois (une quinzaine environ), que je sélectionne pour leur qualité sonore et esthétique, que j'assemble et que je sculpte, galbe, ponce pour faire de la demande de mon client un instrument, son instrument !
C'est un travail assez solitaire, ce sont de longues heures en atelier en tête à tête avec le bois, cela demande beaucoup de patience, de minutie et un savoir faire très polyvalent, du travail du bois brut, à l'électronique, à la marqueterie et jusqu'à la peinture et au vernissage final.
Le fait de travailler seul implique des journées très chargées car en plus de la partie lutherie en elle même, se greffe la gestion d'entreprise et toute la partie communication, deux disciplines hautement chronophages..

 

 

 

Chaque luthier a ses propres styles et influences, comment caractériserais-tu les tiens ?
C'est intéressant de prendre du recul sur ça ! Je pense faire partie d'un courant relativement moderne dans la lutherie électrique, que ce soit du point de vue design, matériaux mais aussi par les techniques abordées et le type d'instruments que je conçois.
Ma clientèle est globalement assez jeune, dans une fourchette entre 20 et 35 ans en moyenne et les demandes sont souvent liées à des courants de musique assez modernes qui tendent à faire tomber les accordages, rallonger les manches, passer en 7,8 voire 9 ou 10 cordes, ce qui confronte les luthiers à des nouvelles problématiques qui font évoluer les techniques.
Il y a aujourd'hui dans la lutherie électrique beaucoup de choses à découvrir, à tester, à tenter, et bien que je sois loin de me considérer comme un pionnier en la matière je me sens très bien dans mes baskets en suivant les traces de luthiers que j'admire, comme Ola Strandberg, Ralph Novak ou encore Ned Steinberger.

 

Tu es situé du coté de Montpellier, qu'en est-il de tes clients ?
Ma clientèle se divise en deux branches principales : le côté réparation / modification / entretien et la partie conception. Bien entendu pour le premier pôle c'est une clientèle majoritairement locale, régionale, mais pour la branche fabrication c'est bien plus vaste ! Aujourd'hui il y des modèles sortis de l'atelier aux quatre coins de la France et depuis peu à l'étranger, ce qui m’a fait très plaisir !

 

 

 

A quel rythme continues-tu à jouer ?

Je continue de passer mes journées avec des guitares dans les mains donc je suis presque tenté de dire que je m'arrête jamais vraiment de jouer mais le contexte de jeu à forcément beaucoup évolué !
J'ai du quitter le groupe dans lequel j'évoluais depuis quelques années par manque de temps mais je continue de dédier du temps libre à la pratique, par plaisir et aussi pour ne pas (trop) perdre mon bagage technique !
Il y a un juste dosage à trouver, vivre de sa passion c'est se confronter aussi parfois à l'overdose, faut savoir prendre un peu de recul pour que le plaisir reste entier.

 

Dans quelle mesure cela t'inspire dans ton travail de lutherie ?

C'est pour moi totalement indispensable à la compréhension de mon travail !
C'est un métier ou on est en contact constant avec des passionnés et pour la plupart très passionnés voire même des "guitar nerds" de haut niveau, il faut donc absolument parler le même langage.
Le fait d'avoir un bagage guitaristique assez conséquent est pour moi un vrai atout car les problématiques que mes clients rencontrent, je les ai très souvent déjà rencontrées, que ce soit sur scène ou en studio, et je pense de ce fait, pouvoir y apporter une solution claire sans supposition.

 

 

 

Tu le disais, tu fais autant dans la réparation que dans la modification ou la création pure, comment se repartissent ces trois activités et sur quoi préfères tu bosser ?
Ces 2 pôles ont un peu échangé leur place au fur et à mesure des années. Au début, j'avais beaucoup plus de réparations et de réglages puis petit à petit, les fabrications ont commencé à réclamer de plus en plus de temps et à ce jour je consacre le plus clair de mes journées à fabriquer. Je pense que sur le temps passé, je tourne maintenant sur un ratio de 80/20 en moyenne.

 

Que conseillerais-tu à ceux qui souhaiteraient devenir luthier ?
Je leurs souhaiterais surtout beaucoup de courage et de mettre de côté un gros stock de persévérance, sans aucun doute il va falloir lourdement piocher dedans !
C'est un beau métier mais très dur d'accès, l'apprentissage est une voie presque totalement bouchée en France, le conseil que je donnerais c'est de faire son sac et de partir en Angleterre, en Irlande ou aux Etats-Unis pour obtenir un diplôme et une formation solide.

 

 

 

Tu es présent de façon très pro sur le web, est-ce par passion du media ou par pure obligation de développement de ta clientèle ?
Je crois que c'est un petit peu des deux. Il faut aujourd'hui être présent sur le web et soigner sa communication au maximum, on est dans l'ère du tout accessible ce qui donne la possibilité de toucher un public immense, c'est indispensable de se professionnaliser sur cet aspect là.
Je ne pense pas pouvoir dire que je suis passionné par ce média mais dans la démarche de porter son projet, on ne peut pas tout miser sur son seul savoir faire et attendre que les choses viennent à soi, faut forcer le destin un petit peu et la gestion de cet outil là est cruciale aujourd'hui.

 

As-tu déjà eu des demandes irréalisables ou juste farfelues ?
Irréalisable, pas encore mais farfelues, ça oui. Ca confronte à un problème récurrent de la création sur-mesure : ce qui vous parait relativement ingrat esthétiquement peut-être une perle absolue pour quelqu'un d'autre ! En partant de ce principe là, le farfelu devient très subjectif !

 

As-tu le rêve de concevoir une guitare bien particulière que tu n'aurais pas déjà fabriquée ?
J'ai la chance d'avoir des clients géniaux qui viennent me voir en me demandant de leur construire des instruments que j'avais envie de faire, c'est pas génial ça ?
Concrètement il y a beaucoup d'instruments que je voudrais faire, notamment des prototype pour tester des nouvelles combinaisons d'essences, des nouveaux matériaux, pousser l'idée sur certaines techniques, mais pour ça, il faut du temps, quand je peux m'en offrir un peu, c'est à ça que je le dédie !

 

 

 

Les questions traditionnelles pour finir : si tu pouvais pour n'importe quel musicien vivant ou mort, lequel ce serait ?
Y a plein de types encore debout aujourd'hui pour qui j'aimerais créer un instrument, mais s’il faut choisir parmi les gaillards qui sont tombés, je pense tout de suite à Dimebag !

 

Si tu devais t'exiler sur une planète qui ne connaît pas la musique avec un album, ce serait lequel?

Allez, on va dire que j'embarquerai "The Mountain" de Haken.

 

Les deux dernières tartes musicales que tu as découvertes, sur album et en live ?
Alors ma dernière tarte sur album c'est Karnivool que j'ai découvert avec pas mal de retard, notamment l'album "Asymmetry" et pour le live, c'est pas une découverte mais ça me met un violent giflon à chaque fois, c'est Trepalium, ces mecs lâchent un groove viscéral en live, j'y résiste pas !

 

 

 

 

LA SUITE SUR LE WEB :

Site web / Facebook

 



* champ requis


Faut-il interdire les smartphones dans le public pendant les concerts ? Les cinq types de managers dont vous ne voulez pas pour votre groupe >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview > Hugo - Mermet Guitares
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/513/interview-hugo-mermet-guitares A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/513/interview-hugo-mermet-guitares a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

188868 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86935 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66513 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53424 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46501 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Flyers disponible du A8 au A4 Accéder au produit
Flyers disponible du A8 au A4

Découvrez un large choix de formats, types de papiers et finitions pour tes flyers.

Lire la suite...
7'', 10'' ou 12''... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
7'', 10'' ou 12''... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...
Imprime ton t-shirt à l'unité! Accéder au produit

Partager cet article

X
Interview > Hugo - Mermet Guitares
"Je pense faire partie d'un courant relativement moderne dans la lutherie électrique"