webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview > Caroline - Megaphone Tour / Decors de l'Envers


"Je me suis centrée sur ce que j’aime, c’est à dire les concerts, le soutien et l’accompagnement des artistes émergents"

Nous nous efforçons dans le blog de vous faire part de toutes les dispositifs qui visent à soutenir la création, l'émérgence de vos projets musicaux indépendants. A force de les porter à bout de bras, vous êtes bien contents d'en trouver d'autres à même de vous aider sur quelques plans. Le Megaphone Tour a la particularité d'intervenir assez tôt dans le développement d'un artiste, offrant une première opportunité de tourner en dehors des "frontières" de sa région, dans un cadre pro et formateur. Caroline, sa fondatrice, nous en dit plus !

 

 

 

Salut Caroline, peux-tu te présenter brièvement à nos lecteurs, ainsi que nous parler du « Mégaphone Tour » ?

Salut, alors, après avoir fait mes armes dans le tourisme en tant que cadre administratif, j’ai fait rapidement le choix de l’indépendance et me suis lancée dans la création d’entreprise. J’ ai fondé en 2006 Le Living B’Art, café concert parisien, petite scène tremplin, où se sont produits des artistes comme Robi, David Lafore, Askehoug, Wladimir Anselme, etc…  Et c’est comme cela que j’ai créé le Mégaphone Tour.

Le Mégaphone c’est un dispositif national d’aide à la tournée, outil de professionnalisation pour artistes émergents. Une formation de la scène par la scène. C’est à dire que par saison (octobre à juin), nous emmenons 12 artistes différents soit 4 plateaux de 3 artistes préalablement sélectionnés. Sont ainsi organisés et coordonnés 4 tournées pour un accompagnement scénique de 12 projets musicaux originaux.

 

Joues-tu toi-même dans un groupe ?

Non pas du tout.

 

D’où te vient l’idée d'un tel dispositif ?

C’est parce que je voulais aller plus loin encore dans la découverte et le soutien à la jeune création que j’ai créé le Mégaphone Tour.

Constatant une raréfaction et une perte de vocation des lieux traditionnels de lancement des jeunes artistes, ainsi qu’une vraie difficulté pour les artistes de se confronter à un nouveau public et de sortir de sa région, l’idée de monter une tournée sur des cafés concerts choisis m’a semblé évidente.

 

Tu as géré pendant sept ans un café concert parisien, le Living B'Art, avant de cesser cette activité, est-ce a dire qu'il est plus facile de faire ce que tu fais aujourd'hui ?

Non ce n’est pas plus facile, l’économie est tout aussi précaire et cela représente là aussi beaucoup d’heures de travail, par contre je me suis centrée sur ce que j’aime, c’est à dire les concerts, le soutien et l’accompagnement des artistes émergents, laissant derrière moi la partie café et restauration.

 

Parlons un peu pratique, quelles sont les conditions pour s'inscrire et comment fait-on pour participer ?

Nous organisons un appel à candidature une fois par an, en début de chaque année. Pour postuler, il faut chanter en français, quelle que soit l’esthétique, et pouvoir partir en solo (voire duo)

Une première sélection est faite sur écoute d’album, puis nous organisons des auditions à Paris et en région (Lille, Marseille, Rennes, Toulouse pour cette année). Nous sélectionnons alors 8 artistes : 4 sur Paris/Idf et 4 en région. Nous constituons les 4 plateaux (car 4 tournées sur une saison) avec 2 artistes issus de ces sélections et 1 artiste « parrain » en vue d’un échange de réseau et d’expérience. 

 

Vous vous focalisez sur les "petites formations", qu'entendez-vous par là et pourquoi ce choix ?

Nous favorisons en effet les solos, pour des raisons financières et logistiques.

Nous emmenons donc un plateau « découverte » de 3 artistes. Cela deviendrait vraiment difficile à gérer si chacun venait en duo ou en trio.

 

Pourquoi ce choix de découper les tournées par régions ?

L’idée du Mégaphone Tour est de décloisonner l’artiste de sa région. C’est comme cela que le projet est devenu national cette saison, avec 4 tournées qui couvrent chacune un grand quart de France.

Découper les tournées par région, cela permet aussi de mettre en place des délégués régionaux qui font un travail de repérage et qui ont une connaissance de terrain bien meilleure que la mienne. Cela permet de sélectionner les artistes au travers de toute la France et de les faire tourner dans une région qui n’est pas la leur.

 

 

Imbert Imbert, askehoug et Lior Shoov, invité : Chris Letcher - 2012 - crédit photo : Thibaut Derien

 

 

Que conseillerais tu à un artiste qui souhaite mettre toutes les chances de son côté afin d'être l'heureux élu du concours à venir ?

Je lui conseillerai surtout de s’assurer que c’est le bon moment pour lui de postuler au Mégaphone Tour et de ne pas torde son projet pour rentrer dans les cases. Nous positionnons le Mégaphone comme une première marche de développement. Il s’agit d’un outil mis à leur disposition afin de sécuriser au maximum leur parcours. C’est pour cela que nous sommes vigilants, lors des sélections, au fait que cela soit le bon moment pour eux de partir.

 

Mis à part la formidable opportunité de tourner dans de bonnes conditions, que gagnent les artistes en participant au tour ?

Je dirais que c’est pour eux l’occasion d’un échange d’expérience et de réseau au travers de rencontres artistiques, d’une rencontre avec un nouveau public en jouant dans une autre région que la sienne et d’une formation de la scène par la scène.

 

Dans quelle mesure suis-tu les groupes gagnants dans les mois qui suivent les tournées ?

Il y avait jusqu’à l’an passé un côté « one shot », tu partais sur la tournée et cela s’arrêtait là. Nous avons commencé à mettre en place, depuis la saison dernière, un partenariat avec des festivals afin d’offrir de la visibilité aux artistes sur ces événement. Cela a été le cas notamment avec Kiosquorama ou la Fête à Gens lors du Printemps de Bourges.

Pour la saison prochaine, nous organiserons un temps de rencontres individuel et collectif, en octobre, avec les groupes sélectionnés de la prochaine saison. Nous y ferons un point avec eux sur leur projet et tâcherons de les préparer au mieux, afin qu’ils sachent où ils partent. Nous ferons un bilan en fin de saison, courant juin et organiserons deux soirées sur Paris à destination des professionnels.

 

Quel regard portes-tu sur les concours musicaux qui sont à la fois concurrents et inspirations ?

Le Mégaphone Tour est une première marche de développement. Nous nous positionnons en amont de beaucoup de dispositifs.

Je ne nous vois absolument pas comme des concurrents, bien au contraire. Pour moi, la carrière d’un artiste se construit sur le long terme. Elle nécessite de nombreux intervenants pour lui permettre d’émerger et de s’installer dans le temps. J’aimerais beaucoup pouvoir sécuriser le parcours d’un artiste, en tissant des liens, des passerelles justement avec d’autres dispositifs, que ce soit de repérage ou d’accompagnement. C’est à plusieurs acteurs que nous pourrons permettre aux artistes de passer à la « marche » suivante.

 

On a récemment parlé dans ces colonnes d'un bus qui fait office de studio d'enregistrement, peux tu nous parler du bus qui vous suit en tournée ?

Il s’agit du bus du Carvansérail. C’est un très bel outil, en effet, qui malheureusement coûte très cher à l’utilisation. Nous avons dû faire le choix cette saison de sacrifier le voyage avec ce bus pour privilégier les tournées et permettre au projet de perdurer. J’aimerais vraiment pouvoir trouver l’argent nécessaire afin de partir avec le bus, la saison prochaine.

 

 

Jerem & Vincha Mégaphone Tour 2013/2014, crédit photo Hédwige Déhénain

 

 

On sait que les structures qui accompagnent les artistes émergents sont particulièrement fragiles, comment financez-vous toutes ces structures et ces actions ?

Le mégaphone Tour est un projet d’ordre d’intérêt général qui ne peut fonctionner que grâce à l’adhésion de tous et l’implication des institutionnels. Pour l’heure, il y a une salariée sur le projet en emploi aidé, et pour ma part je suis bénévole. Je me spécialise par ailleurs sur les recherches de subventions pour les artistes et la production déléguée.

Aujourd’hui, nous sommes soutenus par la Sacem, le CNV et l’Arcadi et par du mécénat privé avec la Fondation Interfrequence et F2F Music. Nous cherchons dans les prochains temps à convaincre d’autres partenaires de nous soutenir. Sachez qu’il est aussi possible, en tant que particulier, d’adhérer à l’association, de faire des dons ou tout simplement de venir aux concerts et de parler du projet et de le faire connaître.

Pour nous soutenir : http://megaphonetour.fr/don/

 

Quand, et où, est-ce que la prochaine tournée démarre ?

La prochaine tournée partira sur les routes du Nord Ouest de la France avec Le Coq, Jenny et Patrick Inguenau. Elle débutera le 29 mai prochain

 

Si tu pouvais sélectionner pour le Mégaphone Tour n'importe quel groupe vivant ou mort, lequel ce serait ?

C’est hyper dur cette question. Dur de faire un choix, il y en a tellement que j’aime.

Je crois que j’adorerais emmener sur les routes un plateau qui serait composé d’Arno, Brigitte Fontaine et Pascal Comelade.

 

Si tu devais t'exiler sur une planète qui ne connaît pas la musique avec un album, lequel serait-ce ?

Alors j’avoue avoir un petit côté « mono-maniaque » dans ma façon d’écouter la musique. Donc je te donnerai surtout l’album du moment : Thin Walls de Balthazar

 

Et pour finir, quelles sont les deux dernières tartes musicales que tu as découvertes, sur album et en live ?

Mes plus grandes « tartes » musicales le sont surtout sur scène. J’y suis très sensible. On touche à l’émotion.

Je dirais Fadda Freddy, une générosité et une énergie incroyable. Il a retourné la salle en deux morceaux. C’était fou !

Et puis, Maya Kamati, que je ne connaissais pas et que j’ai découverte au Festival L’Air du Temps où elle a reçu un coup de cœur de l’Académie Charles Cros. J’ai écouté depuis l’album que j’aime beaucoup. J’attends avec impatience d’aller la découvrir sur scène.

 

 

 

LA SUITE SUR LE WEB :

Site web / Facebook

 



* champ requis


Les 20 (autres) phrases dont il faut se méfier quand on est un musicien Tu sais que tu es un(e) extrémiste de la religion musicale quand … >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview > Caroline - Megaphone Tour / Decors de l'Envers
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/529/interview-caroline-megaphone-tour-decors-de-l-envers A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/529/interview-caroline-megaphone-tour-decors-de-l-envers a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

188928 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86939 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66514 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53424 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46503 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

7'', 10'' ou 12''... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
7'', 10'' ou 12''... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...
Flyers disponible du A8 au A4 Accéder au produit
Flyers disponible du A8 au A4

Découvrez un large choix de formats, types de papiers et finitions pour tes flyers.

Lire la suite...

Partager cet article

X
Interview > Caroline - Megaphone Tour / Decors de l'Envers
"Je me suis centrée sur ce que j’aime, c’est à dire les concerts, le soutien et l’accompagnement des artistes émergents"