webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview > Sultan Kaya - AYLIN Cymbals


"C'est la watt que je préfère"

Sultan n'est pas batteuse, réside à Bordeaux et crée des cymbales pour percussionnistes avides de matos qui a du sens et du son. Pas banal comme CV, surtout quand on connait la concurrence féroce des mastodontes de la crash. Mais Sultan n'aurait jamais fait sonner le moindre métal si elle n'était pas un brin utopiste et dotée d'une énergie à toute épreuve. Démonstration ci-dessous.

 

 

Salut Sultan, peux-tu te présenter brièvement à nos lecteurs ?

À l’origine, je viens de l’Animation Culturelle. Puis, en régie ou en programmation, j’ai longtemps fait partie du « milieu » des musique amplifiées (actuelles), tout en m’investissant dans de nombreux projets artistiques.

 

Qu'est-ce qu'Aylin ? Comment s'organise le projet, humainement et techniquement ? Quelle est la part du travail faite en France et faite en Turquie ?

C’est un moyen d’expression, un lieu de création, un format vivant qui me permet de vibrer et de m’émouvoir égoïstement… J’ai commencé toute seule, fait appel à mon réseau pour intervenir directement sur le terrain (« au cul » de la scène). Puis, j’ai créé un studio pour développer les différentes sonorités. Je me concentre sur l’identité de la marque avant le développement commercial pur, mais on y vient. La fabrication « fait main » est réalisée en Turquie. La marque AYLIN Cymbals, elle, est Française, Girondine même. À Bordeaux, il y avait le vin et le Rock. Maintenant : il y a AYLIN Cymbals !

 

 

 

Tu n'es pas batteuse et viens donc plutôt de l'animation culturelle, comment une telle idée est-elle née ?

À force de faire de la régie, de rencontrer régulièrement  artistes, mes origines interpelaient et on me demandait de ramener des cymbales. L’idée a doucement fait son chemin. La rencontre avec un de mes parrains de Turquie, terre de savoir-faire BLOG08 internationalement reconnue a été décisive.

 

Est-ce qu'Aylin a une signification particulière ? 

Oui, c’est un nom qui compte pour moi, qui a un sens profond : le regard d’un enfant de trois ans sur le monde environnant. Mais, sachez que les noms des séries, et de chaque cymbale, ont une signification particulière en rapport avec la vie et ma vision du monde.

 

 

 

On imagine que cela a nécessité des investissements conséquents pour lancer les premières productions, comment as-tu pu financer le projet jusqu'à aujourd'hui ?

C’est vrai, lancer un projet comme  celui-ci nécessite du temps et génère beaucoup de frais : la création demande énormément de recherche, qui dit recherche dit financement, qui dit financement dit recherche de fonds. En France, je dois reconnaître qu’il existe de nombreux outils d’aide à la création. Par exemple, le soutien financier du Conseil Général (à l’époque) a su rassurer les banquiers et aider à débloquer des crédits plus que nécessaires. Ensuite, c’est énormément d’imagination, de réseau, d’huile de coude et de « demmerde » !

 

Quelles sont les gammes de cymbales que propose aujourd'hui la marque ?

Au début, nous proposions 4 séries, de quoi travailler tous les styles. Aujourd’hui, c’est 13 séries et des modèles spéciaux. Je rappelle que je viens du monde de la musique amplifiée (actuelle) et la rencontre de musiciens de Jazz a développé en moi une sensibilité, m’a permis d’imaginer d’autres collections, de créer un panel de sonorités plus fines et précises, des couleurs musicales plus typées.

 

 

 

Comment la marque AYLIN Cymbals se place-t-elle par rapport à la concurrence en terme de prix et de qualité ? 

Une de mes philosophies, c’est qu’il y a de la place pour tout le monde, en termes de prix et de qualité. J’ai choisi de créer et fabriquer des produits manufacturés de qualité.

 

Quels sont les moyens de les essayer, voire de s'en procurer ?  

J’ai absolument voulu mettre à disposition des musiciens un service personnalisé, sur entretien, au studio ou sur les lieux de concerts. La volonté, chez AYLIN Cymbals, c’est d’accompagner un batteur dans ses différents projets artistiques. Trouver les sonorités des cymbales en adéquation avec le son de batterie ou de percussions, et le jeu du musicien. Monter un kit de cymbales harmonieux (d’où la rencontre). Et puis, chaque cymbale (un savant alliage de B20) est une pièce unique, puisque elles sont toutes martelées à la main dans les ateliers en Turquie. Je précise que nous mettons des cymbales AYLIN à disposition à la location pour des tournées ou des sessions d’enregistrement.

 

 

Vous adressez vous à une cible de batteurs en particulier ? 

Absolument pas et j’en fais un point d’honneur : le niveau et la notoriété du batteur n’influent en aucun cas sur l’accueil réservé chez AYLIN Cymbals. Je travaille beaucoup « à l’oreille », et je me rends compte que chacun à une sensibilité et un touché qui font sonner les cymbales de manières différentes.

 

Le projet a environ trois ans, comment vois-tu son développement dans les prochaines années ? 

La question de la distribution s’est posée dès le commencement, c’est le secteur à développer en priorité mais je souhaite privilégier le secteur alternatif ou un système de distribution éthiquement raisonnable…

 

As-tu connaissance d'autres projets un peu comparables au tien, proposant une alternative aux grandes marques que tout le monde connait ? 

Je ne regarde pas ce que les autres font. Je reste concentrée sur mon projet.

 

 

 

Que considères-tu être la chose la plus complexe dans le développement de cette idée, et la chose la plus gratifiante ? 

Le financement. Je profite de l’occasion pour rappeler qu’après avoir sollicité le Financement Publique, je pense qu’il est temps de se tourner vers des finances privées, des Parrains, afin d’assoir AYLIN Cymbals dans la durée.

Quant à la chose la plus gratifiante, c’est d’être émue lorsque le musicien s’approprie les cymbales AYLIN, et aussi la fidélité des musiciens dans ce projet atypique.

 

Justement, Denis Barthe (The Hyènes, Noir Désir), est en quelque sorte un des parrains de la marque, en quoi aide-t-il et comme s'est faite votre rencontre ? 

Il a été mon premier client, littéralement. Il m’a fait confiance dès le début. Il accompagne le projet de près. C’est un vrai Parrain, toujours présent, en particulier dans les périodes de doute. C’est un homme entier, généreux !

 

 

 

La Turquie est évidemment LE pays des cymbales. Au delà de ce projet, quel rapport entretiens-tu avec ce pays et en quoi cela a pu te faciliter le travail pour Aylin ? 

C’est le pays d’origine de mes parents, la Terre vers laquelle je me tourne pour me ressourcer. Ma connaissance de la langue aide et facilite les rapports avec les fabricants et les artisans.

 

Si tu pouvais équiper de cymbales Aylin n'importe quel groupe vivant ou mort, lequel ce serait ?

IGGY POP, BOWIE, Led Zeppelin, et bien sûr la plupart des artistes de la MOTOWN… Et puis, la rencontre fera l’occasion.

 

 

 

Si tu devais t'exiler sur une planète qui ne connait pas la musique avec un album, ce serait lequel?

Sans hésiter La B.O. de « ARIZONA DREAM » par Emir Kusturica.

 

Les deux dernières tartes musicales que tu as découvertes, sur album et en live ?

Le silence…

 

LA SUITE SUR LE WEB :

Contact / Facebook

 

 



* champ requis


Les 5 raisons pour lesquelles c’est vraiment trop relou d’être batteur 15 conseils de production d'albums, par les plus grands producteurs de l’histoire >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview > Sultan Kaya - AYLIN Cymbals
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/563/interview-sultan-kaya-aylin-cymbals A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/563/interview-sultan-kaya-aylin-cymbals a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

166097 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86026 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66062 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

52992 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46091 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Flyers disponible du A8 au A4 Accéder au produit
Flyers disponible du A8 au A4

Découvrez un large choix de formats, types de papiers et finitions pour tes flyers.

Lire la suite...
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...
Pressage CD tous types de boîtiers ! Accéder au produit
Pressage CD tous types de boîtiers !

Découvrez un large choix de boîtiers et finitions pour votre Pressage CD !

Lire la suite...

Partager cet article

X
Interview > Sultan Kaya - AYLIN Cymbals
"C'est la watt que je préfère"