webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Nos conseils

Nos meilleurs conseils pour acheter un instrument d’occasion


"On s'est un peu servis du piano pour y changer les couches du gamin, mais à part ça il est comme neuf..."

Que l’on soit adepte du son et du look “vintage”, ou qu’on cherche simplement à faire des économies, le musicien recherche souvent l’occasion comme la perle rare, le moyen qui lu permettra de pratiquer plus, mieux, qui lui offrira la possibilité d’un rêve, plus ou moins accessible selon les bourses et les envies. Comme ce parcours du combattant mélomane est semé de petits pièges, on vous aide en vous donnant quelques astuces afin mieux faire vos choix.

 

 

 

>> Resserrez le choix

« Chercher une ptite gratte d’occase », « avoir absolument besoin d’une guitare baryton pas trop chère pour la tournée qui débute la semaine prochaine », et « mettre la main sur une Les Paul custom de 74 », sont autant de types de recherches, qui n’impliquent pas du tout les mêmes besoins, enjeux, et donc moyens. Peut-être aussi que si vous passez des heures tous les soirs sur le web depuis des mois sans jamais trouver la perle rare, alors que vous ne parlez que de ça à tout bout de champ, c’est juste que vous préférez ça à passer du temps avec votre copine hein, après tout… En tout cas avant de vous lancez, posez vous précisémment la question de savoir ce que vous cherchez.

 

 

>> Donnez-vous un budget précis

On n'est évidemment pas à l'euro près, mais définissez au moins une tranche de prix psychologiquement et surtout financièrement viable, et qui ne soit pas trop large. Vous admettrez qu’un budget pour un ampli entre 50 et 400 euros, ça laisse ouverte la perspective de quelques bons mois de consultations d’annonces pour faire un choix.

 

>> Précisez bien ce que comprend ce budget

Ce n’est pas pareil d’acheter une "batterie à 1000 euros", que d’acheter une "batterie à mille euros, sans le hardware, et qu’il faut aller chercher à Toulouse quand on habite Strasbourg". Là du coup, c’est plutôt une batterie à 2000 euros que vous achetez. Ca peut paraître évident, mais j’en connais plus d’un qui vient se la ramener en clamant que « je l’ai acheté que 300 balles », sauf que quand on creuse, on se rend compte qu'il a légèrement passé sous silence le coût de la révision aussi sec chez le luthier, le billet de train pour aller la chercher, et les heures pour la négocier, l’acheter, etc. Et oui, le temps, même quand il s’agit de l’amour des instruments, c’est aussi de l’argent. Mais aussi du potentiel moyen de pression de votre copine sur vos nerfs.

 

 

 

>> Poncez les caractéristiques de l’instrument

Une paire de congas apparaît comme un truc moins technique qu’un synthétiseur, cependant ça n’empêche pas de se renseigner un peu sur les qualités de bois et leurs spécificités, les types de peaux, etc. Et plus c’est technique, plus il vous faudra connaître les subtilités des types de micros, de d’expandeurs, le nombre de tranches, de plis, de watts, de lampes, etc…………….

Au moins, il y a de grandes chances que vous vous couchiez moins con ce soir, et encore plus quand vous vous trouverez devant le vendeur.

 

 

 

>> Demandez à voir la (vraie) couleur

Ceux qui postent une annonce de leur instrument en prenant la photo d’origine sur le web, sans montrer le moindre aperçu du VRAI instrument ne sont pas les plus malins. De deux choses l’une, soit ils ont des choses à cacher par rapport à ce qu’ils vendent, soit ils ont juste la flemme de prendre des photos dignes de ce nom, et vous avouerez que ça n’est pas très engageant. Donc avant de perdre du temps à vous déplacer, demandez au moins 2/3 photos de ce que vous vous apprêtez à acheter. De plus, si une rayure ou un élément négatif est mentionné dans l'annonce, demandez une photo spécifique de ça, histoire de voir si c'est rédhibitoire ou non.

 

 

 

>> Sondez le vendeur

Si vous êtes sur le web ou dans un shop, la façade, la réputation, ou encore les petites étoiles et autres appréciations des acheteurs précédents vous donneront une bonne indication de l’endroit où vous mettez les pieds, ou les doigts. Par contre, si vous lisez les magazines ou certains sites et qu’un seul « 06 » vous est proposé, il va vous falloir tester un peu la fiabilité de votre vendeur. Une série de questions simples peut par exemple vous rassurer, ou au contraire vous faire super flipper. Parmi d’autres, en voici quelques exemples :

  • âge précis de l’instrument
  • fréquence de jeu et ressenti du vendeur par rapport à l’instrument
  • première main (si négatif, combien donc de mains cache cette annonce ?)
  • raison de la séparation (incompréhension mutuelle, lassitude, ne prend pas assez son rôle sérieusement, a déjà trouvé son bonheur auprès d’une autre…)
  • conditions d’entreposage (de type « dans un case, dans une pièce réfrigérée, fermée à clef », ou juste « là ou y a de la place là, derrière le tas de bordel »)
  • appétence de l’acheteur pour les corps d’animaux morts trouvés sur le bord de la route, ou plus simplement pour les reprises des tubes des Musclés version cumbia.

Cette dernière question peut être facultative, cela dit vous avouerez que si votre interlocuteur répond positivement, cela ne vous rassurera sans doute pas de lui acheter sa bonne vieille Pearl Master Custom.

 

 

 

>> L’essayer c’est (peut-être pas) l’adopter

Bon ok, si vous achetez une anche de sax présentée comme neuve et vendue 4 balles, ça ne vaut peut-être pas le coup d’aller jusqu’à Choisy-la-Mogette pour vérifier la qualité du bout de bois et la tête de l’acheteur, mais il va sans dire que pour l’achat d’un instru, vous irez sans doute essayer le bousin. Et ça n’est pas si facile que ça, car finalement ça revient un peu à se retrouver dans un magasin de musique, mais chez quelqu’un qu’on ne connaît absolumment pas. C'est donc prendre le risque de se retrouver au milieu du salon devant toute la famille, la basse tant attendue dans la main, et que :

 

- la petite dernière de l’acheteur se met à hurler alors que vous avez à peine joué trois notes

 

- son grand ado vous lance « ben vas-y joue, quoi, tu sais pas jouer c’est ça ? »

 

- son père lui répond du tac au tac « arrête Guy-Brian, tu vas faire foirer la vente à papa !!! »

 

Alors commencez par vous détendre, et au pire si vous ne le sentez pas, proposez un deal rapide à l’acheteur de type, je te file une pièce d’identité et tu me laisses l’instrument une heure ou deux pour l’essayer bien peinard chez moi. Si ça n’est pas possible, prenez le temps, le vendeur a sans doute autant envie de vendre que vous d’acheter, donc ne vous précipitez pas.

 

 

 

>> N’achetez que quand vous êtes sûrs

Un instrument ça va bien au delà d’un simple objet, d’une bagnole, d’une montre, d’un conjoint ou je ne sais quoi d’autre, donc il ne s’agit pas d’acheter en étant sur la défensive. Si vous n’êtes pas convaincus, laissez tomber, quitte à revenir quelques jours plus tard en avoir le cœur net. Et si entre temps ça a été vendu, et ben tant pis, c’est que ça ne devait pas se faire…

 

 

 

 

>> Les mauvais comptes font les bons ennemis

On a déjà parlé budget, mais vient le moment où vous êtes vachement convaincus que vous tenez entre les mains l’instrument qui fera de vous la légende que vous n’êtes pas encore. Et bien ça n’est pas une raison pour péter les plombs et l’acheter le prix qu’elle ne vaut pas. Tentez donc le coup de la négo, et voyez la réaction de la personne. Il n’y a pas besoin d’avoir un master 2 en télépathie pour comprendre à sa réponse que votre acheteur est ouvert ou pas à la négo. En fonction, demandez-vous si ça vaut vraiment le coup, ou amusez-vous simplement à négocier. Vous pouvez aussi jouer sur le nombre de chèques que vous ferez et le moment de leur encaissement, tout peut se tenter du moment que ça va dans le sens de la vente. C’est un jeu, vraiment. Songez que même si vous êtes content d’acheter l’instru, une petit part de vous sera encore plus content de savoir que l’acheteur est aussi super content de vous l’avoir vendu. Heal the world. Make it a better place. CQFDMJ.

 

 

 

 

>> Tenez-vous au jus

Cette expression mystérieuse (parce que, au fond, au jus de quoi se tient-on, hein ?) vous incitera à garder contact avec votre acheteur, d’une parce qu’on n’est pas à l’abri de se faire un bon copain, et ça c’est cool, et de deux parce que ça pourra vous arriver de vouloir lui poser une question par rapport à votre usage de l’instru, de type « mais t’avais repéré cette fâcheuse tendance qu’a le manche de cette basse à se briser en deux régulièrement ? »

 

 

 

>> Evitez le SAC

Le SAC est plus connu par les scientifiques qui étudient les phénomènes liés aux dépendances liées à la musicolopathie, comme le Syndrome de l’Achetïte Chelou. Il se trouve que beaucoup de personnes, fortes d’avoir eu l’impression d’avoir fait l’Achat de leur vie, n’auront qu’une envie, c’est de renouveler cette expérience, afin de retrouver ce moment si spécial où tu remontes dans ta voiture, le précieux objet sur la plage arrière, et tu démarres lentement tel un Kaiser Sauzé en pensant « yes, je l’ai bien fumé ce mec... j’ai payé cet ampli la moitié de sa valeur, et je lui ai fait un chèque en mousse en plus, YAAAAAH !!! »

 

 

Vous aimeriez revendre cet article direct d'occasion contre vingt centimes d'euros ? Vous trouvez que pour un truc gratuit c'est pas mal l'arnaque ? Servez-vous après-vente en nous contactant sur le blog par ici, ou en questionnant directement l'auteur par là.  

 

 

L'auteur : Cousin Cool se situerait dans la carrière musicale entre Père Castor, Cousin Machin et Daddy Cool. 30 ans qu’il traîne sa carcasse barbue dans les salles et les studios en tant que bassiste, ingénieur du son et régisseur. Du nord au sud de l’Europe, de l’est à l’ouest de l’Amérique, Cousin Cool a bossé avec les plus grandes divas comme avec les pires crasseux. Dans la famille Cool, il n’a jamais été père ou a refusé de le(s) reconnaître. Mais chez les Cool, on est dans le son de la tête au pied, de père en fils depuis une génération, et peu importe si celui de Cousin l’a abandonné à la naissance. De cela comme de tout sauf du son, Cousin se fout complètement et on le lui rend bien.

 

 

 



* champ requis


Interview > Céline Trouvé-Kick - Difymusic Interview > Willy Poilane - Gérant No Limites Tourbus >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Nos meilleurs conseils pour acheter un instrument d’occasion
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/610/nos-meilleurs-conseils-pour-acheter-un-instrument-d-occasion A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/610/nos-meilleurs-conseils-pour-acheter-un-instrument-d-occasion a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

194482 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

87104 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66617 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53525 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46589 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

T-shirt, sweat capuches, sac coton... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
Combo CD+vinyle, retrouvez les 2 supports dans un seul boîtier! Accéder au produit
Combo CD+vinyle, retrouvez les 2 supports dans un seul boîtier!

Un CD + un vinyle, vous en rêviez! Nous vous le proposons à partir de 250 exemplaires.

Lire la suite...
Badge rond, magnet ou miroir... des goodies à petit prix! Accéder au produit
Badge rond, magnet ou miroir... des goodies à petit prix!

25 mm, 32 mm, 45 mm... toutes les possibilités à partir de 50 exemplaires!

Lire la suite...

Partager cet article

X
Nos meilleurs conseils pour acheter un instrument d’occasion
"On s'est un peu servis du piano pour y changer les couches du gamin, mais à part ça il est comme neuf..."