webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview > Céline Trouvé-Kick - Difymusic


"Faire de Difymusic un réseau social musical complet, permettant de développer sa fanbase, de découvrir de nouveaux talents, de vivre de son art en autonomie"

Difymusic intrigue sûrement déjà beaucoup tous ceux qui s’intéressent aux outils web permettant de faire passer le DIY du bricolage au professionnalisme. Il existe certes déjà plusieurs solutions pour maximiser la présence de son groupe sur la toile et de vendre au mieux le fruit musical de sa création. Mais force est de constater que cette nouvelle plateforme frappe très fort, tant en terme d’ergonomie, que d’intérêt financier pour les groupes ou de possibilités de déclinaisons à la carte. Et c’est même pas parce que Difymusic est un cousin de la famille Confliktarts qu’on le dit. En fait, ce n’est même pas nous qui le disons le mieux, c’est Céline, la gourou du marketing chez Difymusic.

 

 

 



Salut Céline, peux-tu te présenter en quelques mots stp ?
Parcours hybride mais globalement orienté musique et E-commerce (et oui, ça peut cohabiter !). Chanteuse, bassiste depuis plus de 15 ans dans divers projets, noise, rock, shoegaze. J'ai par ailleurs travaillé dans le E-commerce dans des domaines qui n'ont pas grand chose à voir avec la musique :  le tourisme, la distribution thématisée, consulting,  puis j'ai voulu me recentrer sur ce qui me tenait vraiment à coeur, à savoir la musique. J'ai rejoint l'équipe digitale du label Because Music pendant 2 ans avant de me consacrer à 100% au projet Difymusic.
En parallèle j'ai organisé des dates à Paris avec mon asso de prod de concerts. En somme un mélange de musique, de web et beaucoup de hasards de rencontres.

Qu'est ce donc que Difymusic ? Comment l'équipe est-elle organisée ?
Difymusic est une plateforme, mais pas une énième plateforme ! Elle a été pensée pour aider les artistes, labels, festivals à créer leur site avec un vrai rendu pro et ce, gratuitement et le plus simplement du monde. Pas besoin de s'y connaître en web ou de passer 10H à choisir ses typos, les espaces entre chaque section, les couleurs et la hierarchie des tailles de polices...
Tout est optimisé pour que ça soit beau et pro très vite grâce à une interface claire et intuitive et un design qui laisse la part belle aux contenus des groupes.
On a tout testé pour qu'en moins de 3 minutes un site puisse être mis en place, en agrégeant tous ses contenus automatiquement avec les flux qui se mettent à jour tout seuls.
Concrètement, tu crées ton compte, rentres tes visuels comme sur Facebook, rentres tous tes liens (audio, vidéo, réseaux sociaux, tour) et tu actives ou désactives les rubriques que tu veux afficher ou non. Tu peux même renommer chaque rubrique et organiser l'ordre de toutes les sections en glissé déposé. Tu mets ton dernier clip en vidéo d'accueil full page et hop, c'est fini ! Et ton site a  vraiment de la gueule, il est à ton image et tu n'as pas eu à lutter des heures et tout est expliqué dans ta langue maternelle contrairement à certaines plateformes dont on taira le nom (sourire). Cerise sur le gâteau : ce site est 100% gratuit et prêt à l'emploi !
Quant à l'équipe, le bureau est à Paris et notre équipe technique à Rennes. Le bureau parisien est composé d'une équipe digitale / community.

 

 

 


Peux-tu nous décrire précisément tes responsabilités au sein du projet ?
Je suis directrice marketing mais en vérité, nous sommes encore en format start up, ce qui nous demande à tous des compétences très "multi-casquette".
Je pilote donc les stratégies de sorties de nouvelles fonctionnalités, l'image et la création de contenu, la promo, le marketing.
Je crée des passerelles aussi entre Difymusic et le label qui a été monté parallèlement, Dify Records. Je suis donc aussi de très près ce qui se passe sur le label.

Il semble y avoir un lien assez direct entre Conflikt Arts et Difymusic, quel est-il ?
Le lien c'est le CEO ! C'est Emmanuel Lebarbier, fondateur de Conflikt Arts qui a eu l'idée de Difymusic et qui a travaillé en amont des années sur l'élaboration du projet. En revanche même s'il suit évidemment de près l'évolution de Difymusic, il a tenu à ce que l'équipe soit parisienne et distincte de Conflikt Arts, qui est basé à Rennes. Il nous arrive de travailler ensemble, mais globalement on avance et fonctionne de manière autonome. On trouve tout de même pas mal de synergies avec Conflikt, car nos activités restent complémentaires.
 On est conscients qu'il manque un service de fabrication "premium" et plus à la carte à Conflikt Arts (qui a avant tout vocation à automatiser au maximum pour satisfaire les demandes de merch plus classiques). On va donc créer notre propre service au sein de Difymusic, qui permettra aux labels et groupes ayant un projet plus complexe de trouver aussi satisfaction. Un showroom va être créé à Paris dans nos nouveaux bureaux (incessamment sous peu) et on va créer une vraie équipe dédiée à cette entité fabrication qui sera pour le coup vraiment déconnectée de Confliktarts : création de vinyles Premium avec des specificités voire des innovations techniques, Merch sur mesure, collab avec des marques avec corners dans des magasins du type Citadium, Colette, Printemps... les projets du type "moutons à cinq pattes" passeront tous par cette entité fab à Paris ce qui nous permettra de répondre à toutes les demandes.

Bandpage ou Bandcamp chez les ricains, ou Wiseband en France, il y a déjà pas mal de solutions pour vendre du Merch en ligne, du coup qu'est-ce que Difymusic propose de plus que ces sites ?
Chez Because je travaillais avec Wiseband. Pour mes projets musicaux perso j'utilisais Bandcamp ou Big Cartel. J'ai été une des premières utilisatrice de Myspace à l'époque. Je connais donc très bien les différents services, que ce soit via mes activités professionnelle ou mes activités perso.
Quand j'ai rencontré Emmanuel, on partait tous les deux du même constat : il n'y a pas de plateforme à la fois super simple à utiliser, sans abonnement, efficace en terme de design et réellement responsive, la vidéo est toujours laissée de côté alors même qu'on sait aujourd'hui que cette forme de contenu est extrêmement prisée des groupes... bref nous n'étions pas convaincus du tout des plateformes existantes et l'idée de contribuer à la création d'une vraie plateforme complète et pratique, qui n'arnaque pas les groupes, a pris alors tout son sens. 
Difymusic apporte aussi une vraie simplicité de gestion et une interface dans sa propre langue, ce qui n'est pas négligeable. Les groupes pourront à terme tout faire via leur admin Dify en autonomie : gérer leur image online, leurs news et contenus, vendre leur musique en digital, en vente direct to fans, en market places (amazon, fnac.com...) et aussi fabriquer leur Merch, gérer leur logistique ou l'externaliser via nos services, gérer leur logistique et ventes 'on tour', analyser leurs stats, faire des mises en avant...
En clair, Difymusic est une sorte de Néo-Myspace, vraiment orienté sur la communauté musicale, mais avec un apport supplémentaire vraiment fort en terme d'image, d'outil de communication, de promo et de fonctionnalités marketing avancées pour aider les groupes à devenir leur propre média et à développer un lien encore plus étroit avec leur fanbase. On est convaincus que des outils globalement assez froids et impersonnels comme Facebook ou Amazon ne répondent pas au besoin des fans de retrouver l'univers de l'artiste et pour l'artiste ce n'est pas non plus une solution que de se fondre dans un univers graphique de masse.
 Les fans ont de leur côté de plus en plus conscience de l'intérêt de soutenir les artistes en direct plutôt que de passer par des systèmes de distribution qui ne reversent qu'un pourcentage infime des ventes à l'artiste en question. Ce système à ses limites aujourd'hui.
Les sites artistes coutent globalement assez cher en temps de création et de mise à jour (même un simple wordpress peut se révéler être une usine à gaz à gérer ou à faire évoluer) et l'hébergement aussi à un coût fixe non négligeable à terme.

Difymusic est donc une solution clé en main moderne pour permettre aux groupes et aux labels d'utiliser des outils pros, mais vraiment simple,  sans se ruiner pour autant.
Les fans ont quant à eux la possibilité de rentrer dans un vrai univers en connexion réelle avec l'artiste, avec toutes les dernières actus à jour et au même endroit. Ils savent qu'en achetant sur la plateforme, ils soutiennent l'artiste en direct et favorisent de ce fait activement sa création artistique et son développement.

Financièrement, comment je peux savoir si cette solution est valable pour mon groupe, est-ce qu'il faut absolument avoir une asso par exemple ?
Il faut juste renseigner un compte bancaire, ensuite c'est au groupe de gérer comme il l'entend. Asso ou pas, toutes les solutions sont envisageables tant qu'un compte est renseigné, on peut commencer à vendre.

Une fois ma boutique créée, j'ai accès à des applications supplémentaires, est-ce que tu peux nous dire ce qu'elles permettent ?
Nous allons développer pas mal d'apps qui vont permettre aux groupes de faire évoluer leur page. Certains sont et resteront gratuites, d'autres plus avancées seront payantes.
On ne veut pas rendre l'interface compliquée et laisser aux groupes la flexibilité dont ils ont besoin. S'ils veulent commencer sans vendre quoi que ce soit c'est possible. S'ils veulent ensuite commencer à vendre en externalisant leur logistique, ils pourront activer la fonctionnalité. On va développer des apps de tous types qui seront en fait des outils qu'on prend puis qu'on repose quand on en a plus besoin.
Ils pourront servir à toutes les étapes de vie d'un groupe : teaser sur un album, la promo,  la sortie d'un clip, la sortie d'un single ou d'un album, le début d'une tournée...

Aujourd'hui, il semble qu'on puisse vendre en ligne le Merch qu'on a chez soi ou au local, mais d'autres modes de vente semblent possibles dans le futur, quels sont-ils et pour quand c'est prévu ?
J'en parlais justement juste avant mais à terme il existera 3 modes de gestion de son shop.
DIY : le groupe gère ses expéditions, ses stocks et le service client. Cette fonctionnalité est d'ores et déjà accessible.
ON STOCK : Il s'agira d'une app payante à activer. On reçoit les stocks et on gère pour les groupes les expéditions, le stockage et le service client (en français, anglais, espagnol). La sortie du On stock est imminente !
ON DEMAND : Il s'agira d'un service de fabrication à la demande. Concrètement, tu crées tes designs et produits (tee shirts, mugs...) via l'admin, mets ton Merch en ligne. Nous ne fabriquons que lorsque le produit est commandé. Zéro risques, rien à avancer, pas de stock à écouler et possible de faire des tests pour voir ce qui fonctionne le mieux. On va sortir cette fonctionnalité d'ici fin 2016.
On prépare aussi un mode ON TOUR : il aidera les groupes à avoir tous les outils pour gérer la vente en tournée (TPE carte bleue, outils de comptabilité des ventes, routage des produits, plaquette PLV...)

 

 

Dionysos sur Difymusic

 

 

Comment les groupes s'y retrouveront-ils entre le gratuit et le payant ?
Les fonctionnalités funs ou assez usuelles resteront gratuites. Les applications plus innovantes qui nous auront demandé des centaines d'heures de dev seront payantes. Ca ira de 1 à 99 euros pour les grosses fonctionnalités.
On pourra aussi prendre une app pour un temps délimité (par exemple, juste pour un mois, à la sortie de son album et les tarifs seront dégressifs).
La plupart des apps ne nécessiteront pas de payer par CB. Le montant pourra être prélevé directement sur ses gains dans le compte Difymusic. Il y a aussi des apps dont le montant est prélevé en différé (uniquement s'il y a des ventes, pas avant, c'est notamment le cas pour les apps activant les boutiques DIY et ON STOCK).
On veut que les groupes aient le maximum de latitudes, et qu'ils puissent vraiment booster leur site, l'optimiser au maximum en fonction de leurs actualités sans être à aucun moment engagé auprès de nous. On sait que les revenus des artistes sont très variables et le système d'abonnement obligatoire assassine la plupart des groupes et que même les petits labels n'ont souvent pas les moyens de s'engager sur la base d'abonnements.

Une fois que j'ai fait mes premières ventes, comment je peux récupérer mes bénéfices ?
C'est très simple, et pas besoin de notre intervention. Il suffit d'aller dans son admin, et de demander un virement. Il sera ensuite viré sur le compte automatiquement.

 

Est-ce que tout ça est gèrable également depuis mon smartphone sans problème, est-ce que ça ne pose pas de problème de sécurité en tournée par exemple ?  
Pour l'instant le site est paramétrable sur desktop seulement mais nous allons développer rapidement une app qui permettra de suivre ses gains, ses stats, gérer ses commandes et ses mails clients ainsi que de changer son design et ses produits directement depuis mobile et tablette. En revanche d'un point de vue affichage, nous avons développé une version responsive 100% maison. Pas de mauvaises surprises donc, on n'a pas récupéré un module qu'on a adapté à notre technique. Tout s'affiche parfaitement sur tous les devices et les shops sont super optimisés pour le mobile-commerce. On sait que les fans achètent de plus en plus sur mobile, on a donc mis un point d'honneur à faire une version mobile impeccable pour que les groupes ne ratent aucune commande potentielle.

Vous mettez essentiellement en avant Heymoonshaker sur Difymusic, pourquoi ?
Comme je le disais, nous avons aussi un label Dify Records, qui a été crée il y a un peu moins d'un an et qui est dirigé par Jerome Scholzke (un incontournable dans l'industrie musicale depuis des dizaines d'années, il a managé entre autres Axel Bauer, Anaïs, Aufgang, Kid Francescoli...)
Notre première signature est Heymoonshaker (duo beat box et guitare/voix). Ils ont assez naturellement accepté d'être nos ambassadeurs car ils soutiennent par ailleurs beaucoup le concept. Une deuxième signature est en cours (top secret, on en dit plus dans très peu de temps !). Le label, même s'il fonctionne en autonomie, est étroitement connecté à Difymusic car nous proposerons des deals d'un genre nouveau à des artistes qui ont du potentiel et qu'on découvre petit à petit sur Difymusic. On est toujours en veille et on suit de très près les actus des groupes qui créent leur page. On va les aider le plus possible en partageant leur actu, facilitant les opportunités grâce à notre réseau, en leur faisant des cadeaux spontanément aussi ! Tout ça s'active au fil des semaines. Difymusic fonctionne comme un laboratoire pour découvrir de nouveaux talents.Nous venons parfois spontanément en conseil pour donner des tips à des groupes et les aider à développer leur stratégie en indépendants, puis passé un certain potentiel que l'on perçoit, c'est Difyrecords qui prend le relai et vient proposer des deals aux groupes qui n'ont pas encore de label, tourneur, éditeur etc pour les aider à s'entourer de professionnels et à passer une étape supplémentaire dans leur développement.

 

 

Heymoonshaker sur Difymusic

 


A l'heure où les labels semblent de plus en plus fragiles, quel est l'intérêt d'en lancer un nouveau, et pour quels objectifs ?
J'ai un peu répondu à la question plus haut. Dify Records est un label certes, mais nous allons faire beaucoup de contrats à la carte en laissant une grande part d'indépendance aux artistes car c'est ce que les artistes souhaitent aujourd'hui. Certains sont bons en promo, d'autres sont capables de créer leurs visuels ou leurs clips eux-même, d'autres encore préfèrent garder entièrement la main sur leur prod ou sur leurs éditions...
Nous serons là pour trouver un deal gagnant-gagnant, afin d'accompagner les artistes dans leur développement là ou ils en ont le plus besoin.
Ce qui est clair, c'est que nous pensons qu'une partie du développement de carrière peut être initié par le groupe lui même s'il possède les bons outils et les bonnes stratégies, mais, passé un certain stade s'entourer de professionnels deviendra toujours nécessaire. En revanche, les notions de transparence et de contrats "à la carte" moins engageants sont des notions sur lesquelles nous sommes très attentifs, car elles correspondent non seulement à notre éthique mais aussi à la réalité des besoins des artistes aujourd'hui.

Si je tape Difymusic sur le web, je tombe donc sur la boutique d'Heymoonshaker, mais aussi sur celle de Dionysos, et même de Mylène Farmer ! C'est aussi vous qui gérez tout ça ?
Oui ! Nous avons depuis le lancement officiel de la bêta en avril 2016 plusieurs milliers de sites de groupes, de labels et de festivals que nous gérons. Ca va d'artistes encore inconnus qui se débrouillent tout seuls, à des labels indés comme Eggman Records (le label de Mathias Malzieu de Dionysos) et aussi Universal Music France, qui ont souhaité faire appel à nous pour la création des shops et la distribution E-commerce du merch et des objets collector de leurs artistes.
Ca été une étape très importante pour nous qu'ils nous donnent leur confiance tant sur l'aspect image que sur la logistique que nous gérons pour eux.
Disons qu'après avoir passé ce baptême du feu, on se sent à l'aise pour proposer nos services à d'autres labels, car les process ont été mis à rude épreuve, et ont resisté au lancement du nouvel album de Mylène Farmer !
Ca parait donc être un peu un grand écart, et ça l'est dans un sens ! Mais ça ne nous dérange absolument pas. On apprend autant de notre collaboration avec Universal que de notre collaboration avec de plus petits groupes. Nous ne sommes fermés à aucun style, aucun profil de labels. Au contraire, on cherche avant tout à réunir toute la communauté pour à terme fluidifier les échanges entre chacun des acteurs de cette vaste industrie musicale et rendre la rencontre avec les fans possible dans un contexte favorable.


Comment vois-tu Difymusic dans cinq ans ?
A Los Angeles ! Non je plaisante. Quoique ! Nous allons travailler très rapidement sur le développement US de Difymusic. Nous sommes pour l'instant sur un axe Européen pour bétonner le concept et nos process. C'est pour cette raison que nous traduisons Difymusic dans toutes les langues, afin que la plateforme trouve le meilleur écho possible aux besoins des groupes et ce sur chaque territoire. Difymusic est actuellement accessible en français, anglais, allemand, italien et espagnol. Chaque mois nous développons de nouvelles fonctionnalités et restons hyper actifs. Les prochaines à venir : un système de crowdfunding vraiment adapté aux groupes et à la musique, un système de bundles/packs car les groupes nous le demandent beaucoup (mais on veut le développer vraiment bien, avec les stocks qui se décrémentent en temps réel...), une rubrique discographie, une galerie photo, des boutons de download, un diaporama activable en home page...
D'ici 3 à 4 ans, le volet social de Difymusic aura très probablement été développé. C'est l'objectif à long-terme : faire de Difymusic un réseau social musical complet, permettant de développer sa fanbase, de découvrir de nouveaux talents, de vivre de son art en autonomie.

Si tu pouvais voir créée le site Difymusic de n'importe quel groupe actuel ou disparu, lequel ce serait ?
En vrac ? Portishead, ou Radiohead : ce serait la grande grande classe. Surtout qu'ils s'expriment très souvent sur le côté pas très fair, ni transparent des grandes plateformes que nous connaissons tous. Qu'ils nous fassent confiance serait vraiment une grande fierté pour le projet. Sinon dans des registres totalement différents, Atari Teenage Riot, Drake ou Dominique A ?
Des groupes disparus : Sans hésitation, Sonic Youth ou les français de Sloy !

Qu'en serait-il si tu devais t'exiler sur une planète qui ne connait pas la musique avec un seul album ?
Une planète sans musique ? Wow, il faudrait vraiment m'y trainer dans ce cas, pas super fun, mais je prendrai surement "Misery is a Butterfly", de Blonde Redhead (autant jouer la carte de la tristesse jusqu'au bout). Si j'ai droit à un deuxième, "Loveless" de My Bloody Valentine. Aussi parce que je ne saurais pas lequel choisir au sein de la disco de Sonic Youth !
Ensuite faudra trouver de quoi s'occuper parce que Difymusic sur une planète sans musique, pour le coup c'est un véritable défi !

 

Et pour finir, quelles sont tes deux dernières tartes musicales, tant sur album qu'en live ?

Jessica 93 (surtout ses clips) et Mac Demarco !
 

 

 

 

 

LA SUITE SUR LEUR : Site - Facebook - Twitter

 

 

 

 

 



* champ requis


Les mecs bizarres qu’on a tous croisés à un concert Nos meilleurs conseils pour acheter un instrument d’occasion >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview > Céline Trouvé-Kick - Difymusic
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/621/interview-celine-trouve-kick-difymusic A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/621/interview-celine-trouve-kick-difymusic a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

175741 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86477 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66254 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53162 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46240 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Mug blanc, noir ou encore magic! Accéder au produit
Combo CD+vinyle, retrouvez les 2 supports dans un seul boîtier! Accéder au produit
Combo CD+vinyle, retrouvez les 2 supports dans un seul boîtier!

Un CD + un vinyle, vous en rêviez! Nous vous le proposons à partir de 250 exemplaires.

Lire la suite...
Pressage CD Jewel Box Accéder au produit
Pressage CD Jewel Box

Découvrez un large choix d'options pour votre Pressage CD !

Lire la suite...

Partager cet article

X
Interview > Céline Trouvé-Kick - Difymusic
"Faire de Difymusic un réseau social musical complet, permettant de développer sa fanbase, de découvrir de nouveaux talents, de vivre de son art en autonomie"