webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Interviews

Interview > Alice Seguin - Manager Einleit / Sacré Coeur Music


"Le groupe m’appelle « Maman », cela résume bien à quel point mon rôle de manager va au delà de sa mission première"

 

Alice compte presque autant de cordes à son arc musical que de doigts à ses mains de gestionnaire. Elle s'occupe en effet autant de la presse que des activités d'un label, d'un studio, et d'un groupe ! C'est donc dire si elle maîtrise un paquet d'aspects de la carrière musicale. Elle nous les évoque ici, entre un des milliers de points à gérer de sa to-do-list, et un petit air gratté sur son ukulele. De quoi voir venir les vacances en toute sérénité... 

 

 


Salut Alice, peux-tu nous dire qui tu es en quelques mots ?

Un couteau-Suisse d’origine Bourguignonne avec des racines Irlandaises très importantes dans ma vie et qui m’ont donné cette passion pour la musique !



Tu fais tout un tas de choses liées à la musique, pourrais-tu nous les énumérer ?

Je suis attachée de presse indépendante et Label Manager, je pense que c’est ce qui peut résumer une partie de mon travail. Je suis aussi chargée de communication pour le studio d’enregistrement Montmartre Recording et le label Sacré Cœur Music.

 

 

 


Est-ce que toutes ces activités sont la conséquence de passions multiples, ou le fait que l'une ou l'autre de ces missions remplirait difficilement un plein temps (et tes poches, accessoirement) ?

On va dire que c’est un mélange de tout cela ! Aujourd’hui je pense qu’il devient très difficile de ne pas être polyvalent. Mais pour moi c’est aussi dans ma nature, je suis très curieuse et j’ai une soif sans fin de toucher à tout. La musique est une passion mais dans son intégralité ; de sa conception, à l’enregistrement, en passant par la stratégie marketing, la production, la scène.

C’est merveilleux de pouvoir combiner plusieurs de mes passions. J’ai un bagage à la base dans la pub et dans le management culturel. C’est le monde de la culture à travers l’Homme qui me passionne.

J’ai longtemps hésité à me spécialiser en tant que chargée de communication pour des ONG, ou travailler dans la production de documentaires puis la vie m’a ramenée à la musique après un an de voyage avec mon ukulélé ! ahah c’est ce qui m’a poussé à chercher en premier un poste dans la musique. Aujourd’hui, j’espère pouvoir combiner tout cela  dans un prochain projet.

 

 

 


Tu es donc manageuse du groupe Einleit, comment t'es-tu formée à ce métier singulier, et quelle est l'étendue de tes tâches ?

Oui tout à fait, cela fait plus de deux ans. Je me suis formée sur le terrain. Je me souviens qu’au début de mon histoire avec Einleit, j’étais juste embauchée par le Label Sacré Cœur Music pour m’occuper de la communication du label et pour une mission d’attachée de presse pour la sortie du deuxième EP d’Einleit «  Fire Walk With Me ». 6 mois plus tard, sans vraiment en prendre conscience, je faisais le boulot d’un manager et un tel lien s’était créé avec le groupe que cela a été une évidence pour tout le monde.

Je dirais qu’être manager pour moi, c’est bien plus qu’un simple métier ; c’est certes un métier/passion mais c’est aussi un lien particulier qui s’établit dans votre vie personnelle également. Chaque manager a sa façon de fonctionner, je pense que ce n’est pas vraiment un métier qui s’apprend mais qui « se vit ». Cependant certaines connaissances deviennent nécessaires notamment en droit pour les contrats et surtout sur le fonctionnement de l’industrie musicale.

Le groupe m’appelle « Maman », je trouve que cela résume très bien à quel point mon rôle de manager va au delà de sa mission première et ma façon de manager : de l’accompagnement du groupe sur la scène, en passant par la stratégie à établir, la gestion des contrats, la négociation, mais aussi la vie du groupe et la vie personnelle de chaque membre.

Avec le Label et le groupe nous formons vraiment une famille, nous évoluons ensemble. Et je pense que c’est ce qui fait notre force. C’est une chance inouïe d’avoir créée un tel lien. Et comme dans toute famille, il y a des hauts et des bas alors on fait encore plus d’efforts pour les affronter et les surmonter, c’est là toute la différence.

Un peu d’amour dans ce monde de fous ! non ?


 
En parallèle, tu collabores avec le label Sacré Coeur Music, quel est son positionnement et qu'y fais-tu ?

On vient de lancer les Sacré Cœur Music session Live qui se déroule au sein du Studio Montmartre Recording. Le but étant de mettre en avant des groupes de la scène indé, musique actuelle. Donc là sur cette partie, je gère toute la communication du projet mais également le développement du réseau et la communication du label et du studio.

Je m’occupe aussi de la partie label manager notamment avec Einleit et sur les nouveaux projets à venir. Et je suis attachée de presse pour tous les projets du label.

Enfin, je développe aussi la partie Edition, et la partie musique à l’image, post production qui sont des services que l’on met en avant via notre nouveau site.  www.sacrecoeurmusic.com

 

 


Vous faites autant dans la production, l'enregistrement, que l'édition et le booking, penses-tu que le fameux 360 degrés cher aux acteurs majeurs du secteur soit le modèle idéal aujourd'hui ?

Je ne sais pas si il y a un modèle idéal. C’est l’évolution que nous avons eu. La partie booking, je le fais uniquement pour Einleit, et comme beaucoup de groupes indé, je le fais en attendant de trouver un tourneur, mais ce n’est pas une branche que l’on souhaite développer.  Le studio permet de faire vivre le label pour le moment. On sait à quel point aujourd’hui l’économie d’un label est très compliquée, surtout avec des projets en développement. Cela demande énormément de temps et d’investissement financier avant un quelconque retour sur investissement, si il y en a un jour !

L’édition est apparue comme une évidence car c’est l’axe sur lequel on veut pouvoir amener d’autres groupes. C’est un axe qui va devenir assez majeur. Nous sommes en plein développement et nous savons combien cette branche peut être vitale pour le développement d’artistes. Cette année, par exemple nous avons placé pour la série CUT et Foudre des compositions d’Einleit, Clownage et Façades.

On propose aussi notre service de musique à l’image via Mojo Music Design.
Jérôme et Mathieu ont déjà composé pour le film « Angèle et Tony », pour Nespresso, TF1...

 

 


Quelles sont les principales difficultés et gratifications que tu éprouves à faire ce métier ?

Pour être complètement honnête, je n’aurais pas rencontré Jérôme Litré-Froment et Mathieu Maestracci ( les producteurs d’Einleit et fondateur du Studio Montmartre Recording et du Label Sacré Cœur Music) je pense que je ne me serais jamais lancée dans l’industrie musicale. Ce sont deux vrais passionnés qui n’ont pas vendu leur âme au diable et qui tentent de faire ce qu’ils aiment en choisissant uniquement les projets auxquels ils croient. Je pense qu’il est essentiel de pouvoir être 100% en accord avec les projets que l’on souhaite accompagner. C’est un métier passion c’est à dire que plus de 80 % de notre temps est dédié à notre métier. Je me lève je pense Einleit, je me couche je pense Einleit, j’ai même un oreiller Einleit ;)

Après soyons réalistes on ne peut pas toujours travailler des projets qu’on adore à 100%, ce serait le rêve mais on n’a pas une assise financière suffisante.


 
Quels seraient tes conseils aux groupes qui sont en recherche de manager ?

Je dirais de commencer par définir leurs besoins et de voir quelle personne serait la plus adaptée pour y répondre. Et aussi de faire confiance à leurs instincts ! Facile celle là !

 

 

 


Et dans la mesure où ils ne peuvent pas s'entourer d'un manager, quelle doit être la priorité pour un groupe afin de développer son projet, au delà de la musique bien entendu ?

La musique ahah ! On a tendance à entendre toutes sortes de théories sur le pourquoi du comment un groupe émerge. Il n’empêche que la première des priorités reste et restera la musique. La deuxième pour moi est la scène, et de beaucoup beaucoup travailler le live ; c’est là que tout se joue !. Et en Troisième, l’image, elle a aujourd’hui un rôle très important qui devient même trop important à mon goût ! Les avancées technologiques contribuent à cela. Il est compliqué aujourd’hui d’avoir une image médiocre, on se doit d’être sur tous les réseaux sociaux, de donner du contenu, de belles images, d’avoir un langage personnalisé avec ses fans, de trouver des idées originales pour se faire remarquer.

C’est la course aux « likes » et ça j’ai encore du mal à complètement rentrer dans ce jeu ! 

 

Quelle est donc selon toi la différence entre un bon et un mauvais manager ?

Dans le monde professionnel comme dans la vie, la transparence et l’honnêteté  sont deux qualités primordiales. C’est avant tout une relation de confiance que tu noues avec ton artiste.


 
Si tu pouvais collaborer avec n'importe quel groupe actuel ou disparu, lequel ce serait ?

Oulala très difficile comme question : j’adorerais collaborer avec Irma, son album  «  Letter to the lord » a marqué une période particulière de ma vie.

Ray Charles mon mentor !

Et un de mes rêves collaborer un jour avec Portishead.

 


Et quid si tu devais t'exiler sur une planète qui ne connait pas la musique avec un album ?
Mais quelle idée !!!! je n’irais jamais sur une planète qui ne connaît pas la musique !


Les deux dernières tartes musicales que tu as découvertes, sur album et en live ?

ALABAMA SHAKE la grosse claque en live ! Jeanne Added  et Money Kids et je n’ai pas encore eu la chance de les voir en live mais sans hésiter l’album de Son Lux ! et mon dernier que je vais voir le 17 mai à la Maroquinerie c’est Jack Garratt.

 

 

 

 

 

LA SUITE SUR : Site Sacre Coeur Music - Site Montmartre Recording

- Mojo Music Design - Facebook Einleit - Twitter Alice

 

 



* champ requis


Dix manières de quitter son groupe en faisant croire aux autres musiciens que c’est eux qui te virent 50 trucs pour lancer (enfin) sa carrière de musicien >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Interview > Alice Seguin - Manager Einleit / Sacré Coeur Music
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/622/interview-alice-seguin-manager-einleit-sacre-coeur-music A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/622/interview-alice-seguin-manager-einleit-sacre-coeur-music a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

181958 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86698 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66379 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53290 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46393 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Imprime ton visuel sur 1 sweat capuche! Accéder au produit
7'', 10'' ou 12''... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
7'', 10'' ou 12''... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...

Partager cet article

X
Interview > Alice Seguin - Manager Einleit / Sacré Coeur Music
"Le groupe m’appelle « Maman », cela résume bien à quel point mon rôle de manager va au delà de sa mission première"