webleads-tracker

Newsletter

* champ requis

Nos conseils

Comment trouver un bookeur, un agent, un tourneur, bref des dates autrement que par soi-même.


"Azy, fais tourner, azy steuplé... "

Les tournées, ou la panacée du musicien qui se veut pro. Après avoir bien fait vos preuves, après avoir booké par vous-mêmes quelques dizaines de dates couronnées de success, arrive le temps où vous vous posez la question de trouver un bookeur, un agent, un tourneur, quelqu’un qui vous décharge de cette tâche et le fasse plus efficacement que vous. Ceci n’a rien d’évident, aussi on vous donne nos meilleurs conseils pour arriver à vos fins.

 

 

Passe ton book d’abord
On vient de vous le dire, cette étape  de prospection d’un bookeur ne peut venir qu’après une période de développement orchestré par vos soins, qui vous servira non seulement à parfaire votre set et poncer vos morceaux, mais aussi à convaincre votre futur agent que lorsque vous vous en occupez tous seuls les dates sont déjà très positives, et que ça ne pourra que l’être encore plus grâce à son travail.
Il faudrait être sérieusement couillu / talentueux / inconscient / stupide, pour chercher une agence de booking alors que vous n’avez fait aucun concert et avez à peine enregistré votre autoprod…

 

Tissez du lien avec les promoteurs
De la petite asso de passionnés  au programmateur en chef du bon gros festival d’â côté de chez vous, profitez de chaque concert pour vous « mettre bien » avec leurs équipes. Témoignez de votre gratitude vis-à-vis d’eux avant, pendant ET après le concert. Que ce soit vous ou d’autres qui démarchiez par la suite, ce sera toujours ça de jalonné pour la suite.

 

Savoir qui fait quoi
Lorsqu’on veut trouver un bon boucher on prend un annuaire (ou gogole). Et bien pour les bookeurs c’est pareil, sauf que là la bible c’est l’Officiel, édité par l’IRMA. Procurez-vous donc ça, tous les bons tourneurs y sont répertoriés. Les mauvais aussi d’ailleurs.

 

Faire du tri

Pour économiser temps et argent, il ne s’agit pas d’envoyer 500 démos et kits de presse à tous les bookers de l’hexagone. Avant le stade des envois, commencez par lire quelle structure s’intéresse à quel type d’artiste et de musiques, car votre groupe de skakeupon n’intéressera sûrement pas 3D Family, tandis que Radical Production se tamponnera pas mal de votre projet de chanson française slammée. Or il n’y a rien de plus détestable pour un bookeur que de se faire démarcher par des groupes qui pour de simples raisons de ligne éditoriale, n’ont même pas en rêve l’espoir de signer chez eux. C’est pure perte de temps, et pour vous et pour eux. 

 

Emballez, c’est pesé
Une fois votre ciblage précis fait compte tenu, de votre style musical, vos ambitions, et de la petite liste d’agents qui vous semblent être es plus pertinents, faites une série d’envois contenant le plus possible d’éléments sur qui vous êtes et où vous souhaitez aller grâce à cette nouvelle collaboration. A la manière d’un job, une lettre de motivation qui s’adresse spécifiquement à une boite plus qu’une autre sera toujours mieux accueillie qu’un courrier non personnalisé.

 

Invitations
Lors de vos concerts, surtout s’ils se passent duc ôté de la capitale, n’hésitez pas à inviter personnellement des personnes des structures que vous convoitez. Elles sont sur-sollicitées certes, mais un peu d’acharnement bien senti peut payer. Et si cette personne ne peut ou ne veut pas venir à votre concert, cette motivation à prendre contact avec vous l’incitera sans doute au moins à tendre une oreille à votre album.

 

Relancez
Attendez quelques jours, voire semaines après vos envois, afin d’être sûrs qu’ils ont été reçus. A moins de tomber sur des gens très vertueux, disponibles, curieux et ayant du temps (4 caractéristiques qui sont proches de l’impossible pour un booker), votre démo ne sera pas écoutée. Tout du moins sans que vous le demandiez gentiment. Lorsque vous appellerez pour la première fois (non un « ptit mail » ne servira à rien d’autre qu’à vous donner bonne conscience, donc appelez), ce se sera avant tout pour les inciter à écouter Donc mettez-y les formes, soyez rapide, concis, et donnez leur envie d’écouter.

 

 

Relancez (encore)
Une fois cette étape idéalement franchie, il vous faudra repartir à l’assaut du téléphone afin de savoir ce que vos interlocuteurs ont pensé de votre musique. Souvent, cette étape ne sera qu’une répétition de la précédente car on vous dira qu’on n’a pas eu le temps d’écouter, mais accrochez-vous. Ce que vous risquez de pire c’est qu’ils vous disent que ça ne les intéresse pas, mais au moins vous aurez une réponse.

 

Relance (alleeeeez!)
En fait de troisième relance, ce serait plus un contact pour s’assurer de ce que la personne que vous espérez voir trouver vos prochains concerts a pensé de votre envoi, mais on peut décemment imaginer que si ça lui a plu, elle vous ait appelé sitôt après l’écoute pour vous voir en live ou au moins organiser un petit rendez-vous.

 

Le rendez-vous
Si vous parvenez à vos fins et arrivez à attirer dans vos filets musicaux un tourneur potentiel, prenez cet exercice comme un véritable entretien d’embauche à l’échele de votre groupe. Or dans ce genre d’exercice, il n’y a pas meilleur conseil qu’un bon vieux « soyez vous-mêmes ». Je sais c’est pas très original, mais c’est une vraie relation de travail que vous espérez voir se nouer, donc jouez là au plus juste afin de ne flouer personne, à commencer par votre groupe.

 

Choisissez bien le lieu
Comme pour tout première rencontre qu’on espère concluante, l’endroit a son importance. Le meilleur conseil reste pour moi d’organiser ce rendez-vous dans un local de répétition chaleureux, sans contrainte d’horaires. Ainsi, vous pourrez commencer par jouer quelques morceaux rien que pour votre invité, et ensuite être installés dans un cadre propice pour évoquer toutes les questions inhérentes à votre projet.

 

Ayez en tête le cahier des charges
Ces questions justement devront être un maximum anticipées par vos soins. Préparez donc au moins au brouillon, voire directement dans un document à transmettre en début de rendez vous, quelque chose qui ressemblerait à la carte d’identité du groupe, répondant à toutes les interrogations qu’un bookeur pourrait se poser avant de s’engager à vraiment bosser avec un groupe.
Composition du groupe, de l’équipe technique, lieux d’habitations pour budgéter grossièrement les transports, moyens techniques dont vous disposez, fiche technique envoyée habituellement aux promoteurs, chiffres des dates et tournées passées en terme de cachets / taux de remplissage / vente de merch, cachet envisagé à l’avenir, ambitions quand au développement de votre projet, et tout ce qui vous semble bon de mentionner pour convaincre.

 

Relance (on vous rassure, c'est la dernière fois...)
Si vous n’avez pas eu de nouvelles du tout suite à un tel rendez-vous ça n’est évidemment pas très bon signe, mais vous n’avez plus qu’à décrocher une nouvelle fois votre téléphone afin d’en avoir le cœur net. Tout ce qu’on vous souhaite c’est d’arriver au bout de ce parcours du combattant et de vous souvenir de l’essentiel. Vous serez toujours remarqués avant tout grâce à votre musique donc consacrez-y quoi qu’il arrive l’essentiel de votre temps. Dans une telle relation, il arrive beaucoup plus souvent que ce soit les tourneurs qui aient sollicité les groupes avec lesquels il voulaient bosser plutôt que le contraire, ce qui n’empêche pas l’espoir bien entendu.

 

 

Et vous, vous leurs faites tourner la tête ? Votre manège à vous c’est qui ? Répondez-nous en nous contactant sur le blog par ici, ou en questionnant directement l'auteur par là.  

 

 

L'auteur : Cousin Cool se situerait dans la carrière musicale entre Père Castor, Cousin Machin et Daddy Cool. 30 ans qu’il traîne sa carcasse barbue dans les salles et les studios en tant que bassiste, ingénieur du son et régisseur. Du nord au sud de l’Europe, de l’est à l’ouest de l’Amérique, Cousin Cool a bossé avec les plus grandes divas comme avec les pires crasseux. Dans la famille Cool, il n’a jamais été père ou a refusé de le(s) reconnaître. Mais chez les Cool, on est dans le son de la tête au pied, de père en fils depuis une génération, et peu importe si celui de Cousin l’a abandonné à la naissance. De cela comme de tout sauf du son, Cousin se fout complètement et on le lui rend bien.



* champ requis


Interview Alain Lahana > Le Rat des Villes - Management d'artistes (Iggy Pop, Patti Smith, Féfé, Giedré...) Interview Antoine Gicquel aka "DJ Topper Harley" > Programmateur de la Mécanique Ondulatoire >

Partager
Sur le blog Confliktarts.com : Comment trouver un bookeur, un agent, un tourneur, bref des dates autrement que par soi-même.
Bonjour, J'ai trouvé cet article sur le site de Conflikt arts et je pense qu'il peut t'intéresser : http://www.confliktarts.com/fr/blog/580/comment-trouver-un-bookeur-un-agent-un-tourneur-bref-des-dates-autrement-que-par-soi-meme A bientot
Votre demande de partage sur Conflikt Arts
Bonjour,<br /><br />Votre demande de partage a bien été prise en compte.<br />L'article : http://www.confliktarts.com/fr/blog/580/comment-trouver-un-bookeur-un-agent-un-tourneur-bref-des-dates-autrement-que-par-soi-meme a été envoyé.
Votre demande de partage a bien été prise en compte.

Dans la même catégorie :

Nos conseils

5 manières de trouver un nom de groupe qui a la classe

Vous êtes au collège et montez votre premier groupe, vous lancez enfin votre projet perso après 5 ans de travail acharné, ...

176389 vues
Nos conseils

10 phrases à ne plus dire sur scène

Comme tous les spectacles, les concerts comportent leur lot de rituels ridicules ou non inhérents à chaque groupe. Mais s'il y a ...

86508 vues
Nos conseils

10 manières de virer son batteur en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le batteur est un animal étrange bien souvent considéré comme un mal nécessaire à la composition d'un groupe. ...

66282 vues
Nos conseils

10 manières de virer son bassiste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Le bassiste. Nul ne sait à quoi il sert, et pourtant, il est là, traînant ses guêtres autour de vous, errant comme un fantôme ...

53196 vues
Nos conseils

10 manières de virer son guitariste en lui faisant croire que c'est lui qui part.

Il est là, saturant l'espace de tout son ego sur-dimensionné, vandalisant chacun de vos morceaux de ses solos intempestifs. Vous ...

46285 vues

PUBLICITE

Suivez l'actualité du blog !

* champ requis

Saisissez le code figurant sur la carte de téléchargement que vous avez reçue pour obtenir vos fichiers gratuits. Bonne réception !


Catégories



Archives




Besoin d'aide pour configurer votre produit?
Contactez nous :

Par téléphone au : 02 99 92 89 05
Du Lundi au Vendredi de 9h à 18h.

Par email : Cliquez ici
Sur le site : Aide et FAQ

Les News du moment !

Imprime ton t-shirt à l'unité! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI! Accéder au produit
Pochette simple, dos carré ou gatefold... retrouvez toutes les possibiltités ICI!

Vinyle 33/45t (7"/10"/12"), pochette simple, Gatefold ou même combo CD+Vinyle...

Lire la suite...
Pressage CD Jewel Box Accéder au produit
Pressage CD Jewel Box

Découvrez un large choix d'options pour votre Pressage CD !

Lire la suite...

Partager cet article

X
Comment trouver un bookeur, un agent, un tourneur, bref des dates autrement que par soi-même.
"Azy, fais tourner, azy steuplé... "